(Dé)penser l'argent (3/4) : "On a volé ma cassette !", l'argent ridicule chez Molière



13.02.2013
58 min

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Marie-Laure Ciboulet

Lectures Georges Claisse

En partenariat avec le magazine Marianne

Marianne
Marianne

Troisième pièce d’or aujourd’hui déposée le long de cette semaine où l’argent se pense et se dépense. Après Georg Simmel, lundi, et la chrématistique d’Aristote à Marx, hier, aujourd’hui, finit la cure d’austérité et les politiques de rigueurs, desserrons la ceinture et les mâchoires : si le ridicule ne tue pas, l’argent, lui, engendre suspicion, paranoïa, emphase et traquenard, ce qui pourrait faire peur, mais, sous la plume de Molière, suscite le rire avant les larmes.

Patrick Dandrey
Patrick Dandrey Crédits : MC - Radio France

Références musicales:

  • Kurt Weill, L'avarice

-Chapelier fou, Le tricot

- Christian Roux, Monnaie

Extraits:

  • Le malade imaginaire (Michel Galabru dans une adaptation de 1964 réalisée par Georges Hacquard)

  • Les fourberies de Scapin (pièce enregistrée en 1956 avec François Périer dans le rôle de Scapin et Louis de Funès dans celui de Géronte)

  • L'avare, Monologue d'Harpagon, acte IV, scène VII (adaptation cinématographique de 1980 avec Louis de Funès)

  • L'avare, Le fils et le père face à face chez le notaire, acte II, scène II (adaptation cinématographique de 1980 avec Louis de Funès)

Intervenants :

  • Patrick Dandrey : professeur de littérature française du XVII° siècle à l’Université Paris-Sorbonne.


Ecouter le direct
Le direct