La paranoïa (1/4) : La théorie du complot



23.09.2013
49 min

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Olivier Guérin

Lectures : Georges Claisse

Quelle différence entre un détective et un paranoïaque ? Entre celui qui ausculte les apparences, à la recherche de fissures d’où jaillirait la vérité, et celui qui, parce qu’il est persuadé qu’on le trompe, soupçonne dans ce qu’il voit tout ce qui n’y est pas, et donc pense que la vérité est toujours cachée ?

Le paranoïaque ne doute pas : il est persuadé. Pour lui, pas de mystère, aucune énigme, aucun écran entre lui et cette vérité qu’il chérit tant : le paranoïaque sait. Son malheur n’est pas de soupçonner la terre entière de se jouer de lui, mais d’en être certain, et d’être le seul à le voir. La paranoïa est une solitude douloureuse et rassurante : le malheur de voir la vérité en face est compensée par la satisfaction d’y être enfin parvenue. Je le savais ! lance le jaloux devant les preuves de son cocufiage, sans savoir s’il doit se réjouir d’avoir eu raison ou se lamenter qu’il en soit ainsi.

Ambivalence shakespearienne, tourments rousseauistes, si la paranoïa est la condition de l’homme moderne face à l’effondrement des grands récits, une chose est sûre : elle n’est pas incompatible avec le génie.

Demain, Luiz Eduardo Prado de Oliveira viendra vous présenter le cas Schreber, à partir de ses mémoires d’un névropathe, mercredi, Alain Grosrichard viendra trancher entre Rousseau et Jean-Jacques qui sont en procès l’un avec l’autre, et jeudi, c’est François Laroque qui se délectera de la folie humaine de Richard 3 et de Macbeth, les pièces de Shakespeare où le doute mène au crime.

Mais avant de passer à l’acte, tentons de définir et de comprendre, et c’est le sociologue Luc Boltanski qui nous emmène aujourd’hui dans l’univers bien réel des théories du complot.

Luc Boltanski
Luc Boltanski Crédits : MC - Radio France

Références musicales:

  • BOF Les 39 marches d'Hitchkock

  • Bruno Coullais, Le complot (BOF Vidocq)

  • Jacques Dutronc, On nous cache tout, on nous dit rien

Lectures:

- John Buchan, Les trente-neuf marches , trad. Magdeleine Paz, (éd. Omnibus)

Extrait:

  • Film Cube Zéro, réalisé par Ernie Barbarash (2004)

Cube zéro
Cube zéro

"Deux minutes papillon" par Géraldine Mosna-Savoye : la paranoïa et le complot nous sont-ils utiles ?

Et oui ! Alors que la paranoïa montre le doute incessant d'un individu sans repères, le complot tente de recréer un monde, où tout serait visible et clair. Explications avec Nicolas Vieillescazes, spécialiste du cinéma et de Fredric Jameson.

Écouter
Deux minutes papillon : La paranoïa et le complot nous sont-ils utiles ?

Intervenants :



Ecouter le direct
Le direct