La parenté (1/4): de Lévi-Strauss au mariage pour tous, approche anthropologique



22.04.2013
58 min

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Somany Na

Lectures : Clément Bondu

Claude Lévi-Strauss
Claude Lévi-Strauss
S’il n’y a pas d’humanité sans langage, il n’y a pas non plus de société sans parenté. Mais que veut dire être parent  ? Le terme s’applique autant à deux êtres qui viennent de donner naissance à un enfant, qu’à deux cousines dont on dit qu’elles sont unies par un lien de parenté. Mais du couple à la famille, aucune de ces deux directions ne conduit à une définition claire de la parenté. D’un côté, deux personnes qui adoptent un enfant deviennent parents alors qu’aucun lien sanguin ne les unit à leur enfant. De l’autre, s’il faut avoir des ancêtres communs pour pouvoir parler de lien de parenté entre deux personnes, alors en toute logique, nous sommes tous parents, puisque tous les hommes et les femmes de cette planète sont consanguins à un degré quelconque.

La parenté n’est donc pas un état de fait biologique, elle est issue d’une volonté, celle d’organiser, de structurer la société humaine en créant des liens et des limites. Des liens, qui font d’une origine commune: - le sang, le cœur ou le lait, un ensemble délimité par les personnes qui nous sont proches. Des limites, car cet ensemble dessine aussi un dehors, un extérieur. La parenté, c’est le « nous » qui définit un « autre que nous », eux, elles, peu importe, du moment que ce n’est pas nous. L’identité ne serait rien sans altérité.

Mais voilà, parce qu’elle est une structure, la parenté devrait être inébranlable, modifiable, mais inquestionnée. Or quel est son fondement ? D’où vient que la prohibition de l’inceste soit quasiment universellement reconnue comme règle fondatrice de toute société humaine ? Comment justifier que certaines formes de parenté seraient plus légitimes que d’autres ? Et que faire des affinités électives qui font fi de la biologie et font de la parenté une question de goût et de caractère ?

Laurent Barry
Laurent Barry Crédits : MC - Radio France

Références musicales:

  • Félix Mendelssohn, Marche nuptiale

  • Bruno Coulais, Berceuse

- Marvin Gaye et Kim Weston, It takes two

- George Gershwin, Come in sisters, come on brothers, opéra Porgy and Bess

Extraits:

- Lévy-Strauss: entretien sur l'inceste (ORTF, 1970)

  • Audition du philosophe Thibaud Collin (Assemblée nationale, 13 décembre 2013)

  • Audition de Christiane Taubira (Assemblée nationale 19/12/2013)

  • Emission Zone interdite " Mes parents sont homosexuels, et moi dans tout ça " (27/01/2013)

Intervenants :

  • Laurent Barry : Enseignant chercheur, ethnologue (Laboratoire d'anthropologie sociale), maître de conférences à l'EHESS.


Ecouter le direct
Le direct