La traduction (2/4) : Ce que disent nos rêves



18.03.2014
49 min

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Olivier Guérin

Lectures : Marianne Basler

Après Qu’est-ce que traduire, hier, avec Marc de Launay, Borges et Ricoeur, avant Ortega y Gasset et la traductologie, avec Jean-René Ladmiral, demain, et le Dictionnaire des intraduisibles, jeudi, avec Barbara Cassin, pour ce 2ème temps de notre semaine sur la traduction, quittons aujourd’hui les rivages textuels et les segments grammaticaux, voguons au large du processus conscient de traduction pour tenter de déchiffrer ce que nous disent nos nuits : lieu d’expression de nos désirs refoulés, signe d’appartenance à une culture, ou indice encourageant à l’action, que nous révèle l’impossibilité de traduire en mots ce qu’exprime nos rêves ? Faut-il chercher d’autres recours que le langage, ou au contraire, s’y atteler de plus belles, en chérissant l’intraduisible en nous pour mieux baisser les armes ?

C’est la philosophe et psychanalyste Anne Dufourmantelle qui vient aujourd’hui se demander pour vous ce que disent nos rêves.

Anne Dufourmantelle
Anne Dufourmantelle Crédits : MC - Radio France

Instrus:

  • Richard Sanderson, Dreams are my reality

- Antoine Tamestit, Nacht und träume

- Kraked Unit, L'air des cendres

- Alex Desplat, Les rêves

Chansons:

  • Jacques Higelin, Parc Montsouris

- Michel Jonasz, Où vont les rêves ?

Lecture de Marianne Basler:

  • Gustave Flaubert, Madame Bovary,, dans Œuvres complètes ( Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, t.III, 2013) pp.323-324

Lecture d'Adèle Van Reeth:

  • Sigmund Freud, Cinq leçons de psychanalyse, « Deuxième leçon », 1910, traduction d' Yves le Lay, Petite Bibliothèque Payot, 1990, pp.28-30)

Et les "2 minutes papillon" de Géraldine Mosna- Savoye, à propos de la parution du livre de Auguste Comte : science et société (CNDP)

Auguste Comte : science et société
Auguste Comte : science et société Crédits : Radio France

Intervenants :



Ecouter le direct
Le direct