La traduction (3/4) : Misère et splendeur de la traduction



19.03.2014
49 min

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Olivier Guérin

Lectures : Marianne Basler

Après Qu’est-ce que traduire, lundi, ce que disent nos rêves, hier, c'est-à-dire après Borgès et Ricoeur, et Freud et Flaubert, pour le troisième temps de cette semaine sur la traduction, nous avons le plaisir d’accueillir aujourd’hui Jean-René Ladmiral, traducteur, philosophe et traductologue, qui vient nous rappeler que pour être métaphorique, la traduction n’en est pas moins une pratique, qui traduit non pas des mots, ni des choses, mais des idées, et que le langage, bien loin d’être le vêtement superflu de la pensée, la nourrit de son opacité et de son épaisseur. Qui de la langue ou de la pensée, vient en premier, c’est une des questions irrésolues que soulève la traduction, dont le geste, en plus d’être philosophique, est bien plus politique qu’on ne le pense.

Jean-René Ladmiral
Jean-René Ladmiral Crédits : MC - Radio France

Instrus:

- Haydn, Symphonie n°39

- The Wetern Wind Vocal, Translation and credits

Chansons:

- Oscar Petterson, Mumbles

- Charlie Chaplin, Titine

Extraits: - Ghost Dog, La voie du Samouraï, film de Jim Jarmush (1991)

- Henri Meschonnic, parle de ses choix de traductions de la Bible (interrogé par Antoine Spire, « A voix nue : grands entretiens d’hier et d’aujourd’hui », France Culture, 20/05/1991)

-Lecture:

- José Ortega y Gasset, Misère et splendeur de la traduction (Les Belles lettres, 2013)

Et les "2 minutes papillon" de Géraldine Mosna-Savoye, à propos de la parution du livre Montaigne, la vie sans loi de Pierre Manent, aux éditions Flammarion

Montaigne: la vie sans loi
Montaigne: la vie sans loi

Intervenants :

  • Jean-René Ladmiral : traducteur philosophe et traductologue, professeur à l’ISIT (Institut de management et de communication interculturels de Paris).


Ecouter le direct
Le direct