Les écoles de Chicago (1/4) : Leo Strauss



24.06.2013
58 min

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Philippe Baudouin

Lectures : Jean-Louis Jacopin

Leo Strauss
Leo Strauss

Vous l’aurez compris, cette semaine les NCC vous emmènent dans le grand incendie de la pensée de Chicago, dans la boucle des économistes, sociologues et philosophes qui, tout au long du 20ème siècle, ont donné naissance à ce que l’on nomme des écoles de pensée encore bien vivantes aujourd’hui. Des aventures intellectuelles souvent contradictoires, divisées entre l’impossible deuil d’un monde ancien et la nécessité de forger de nouveaux outils pour penser une difficile modernité.

Milton Friedman, Leo Strauss, Albion Small, Allan Bloom, John Dewey, Saul Bellow, tous interrogent le libéralisme intellectuel et économique et la place de l’homme dans la démocratie américaine et occidentale. Faut-il restreindre ou encourager la liberté individuelle ? Que reste-t-il de la beauté de l’amour chez des adolescents consuméristes et fans de rock ? Et comment fustiger les inégalités sociales tout en prônant l’élitisme intellectuel ?

Demain, Alain Laurent viendra vous présenter l’école économique de Chicago, de Milton Friedman au néolibéralisme américain, mercredi, Pierre Manent vous brossera le portrait d’Allan Bloom, l’auteur de l’Ame désarmée, lecteur de Platon et de Rousseau qui se désole des effets de la culture de masse, et jeudi, David Le Breton vous donnera les clés pour comprendre la naissance de l’école sociologique de Chicago, à quelques pas du ghetto.

Tout de suite, pour commencer cette semaine, j’ai le plaisir d’accueillir Gérald Sfez qui vient évoquer pour vous la pensée de Léo Strauss.

Gérald Sfez
Gérald Sfez Crédits : MC - Radio France
Références musicales:

  • Judy Garland, Chicago

  • Johnny Aloha, Gangsta's Paradise

  • Gratte, Off the sky-Hall inside mirrors

Intervenants :

  • Gérald Sfez : professeur de philosophie en classes préparatoires au lycée La Bruyère de Versailles


Ecouter le direct
Le direct