Les écoles de Chicago (4/4) : Naissance de la sociologie américaine



27.06.2013
58 min

Par Adèle Van Reeth

Réalisation : Philippe Baudouin

Lectures : Jean-Louis Jacopin

Voyage à Chicago, dernier arrêt. Entre les quartiers riches et le ghetto, se trouve l’Université de Chicago, qui a vu naître, au début du vingtième siècle, une pensée sociologique qui prenait ses distances vis-à-vis du travail de Durkheim, en appelant à produire des connaissances sociologiques qui soient utiles au règlement des problèmes sociaux concrets. Non pas simplement expliquer, mais comprendre, non pas décrire, mais observer, et pour se faire se trouvait sous leurs yeux un terrain d’étude particulièrement approprié à la mise en œuvre de ces nouvelles méthodes : la ville de Chicago, dont la moitié de la population, en 1900, était née en dehors des Etats-Unis, en proie aux problèmes de gangs, de criminalité et d’immigration.

Alors après Leo Strauss, lundi, Milton Friedmann et l’école économique de Chicago, mardi et Allan Bloom hier mercredi, aujourd’hui découvrez l’aventure passionnante des sociologues de Chicago, relatée par le sociologue David Le Breton.

David Le Breton
David Le Breton Crédits : Radio France

Références musicales:

  • Foued et le top boogie, Chicago

  • East, He left his pain

  • Theo Sarapo, Comme Al Capone

  • Tom Waits, Chicago

Extrait:

  • Les incorruptibles, film de Brian de Palma (1987)

Intervenants :

  • David Le Breton : professeur de sociologie et anthropologie à l'université de Strasbourg et membre du Laboratoire Cultures et Sociétés en Europe au CNRS


Ecouter le direct
Le direct