Cinéma et jeux vidéo



20.10.2012
46 min

La relation entre les jeux vidéo et le cinéma ne date pas d’hier. A des niveaux d’intrication très différents. Le jeu vidéo comme élément scénaristique, le gamer devenant un personnage récurrent au cinéma. Le jeu vidéo comme principe esthétique. Avec des phénomènes d’aller-retour qui n’ont cessé de se multiplier : des jeux vidéo qui sont adaptés au cinéma, des films qui deviennent des jeux. Aujourd’hui, l’intrication a pris d’autres dimensions, et notamment industrielle, les techniques des uns et de l’autre étant parfois les mêmes. En arrive-t-on pour autant à une fusion, ce qui supposerait qu’ils reposent sur des ressorts communs ? Rien n’est moins sûr. On peut y voir aussi bien une concurrence entre deux arts, entre deux industries, et au fond, entre deux expériences esthétiques.

Avec Alexis Blanchet...
...maître de conférences à l’Université Paris 3. Auteur d’un livre qui va paraître cette semaine chez Armand Colin Les Jeux vidéo au cinéma. (Voir la page consacré à l'ouvrage sur le blog de l'auteur).

Et des extraits tirés des films War Games, Tron (1982)et Avatar.
Lecture de la semaine

logo InternetActu.net
logo InternetActu.net Crédits : Radio France

A quoi sert la pagination sur le web ?
La lecture de la semaine provient de la rubrique “technologies” du site d’information américain Slate (@slate), on la doit à Farhad Manjoo (@fmanjoo), qui tient cette rubrique, le texte s’intitule : “arrêtez tout de suite la pagination” : “La pagination”, écrit Farahad Manjoo, “est, en termes de design et d’usage, le pire péché sur le Web. Elle est la preuve d’un mépris constant et silencieux pour ceux qui devraient être la cible privilégiée des sites d’informations : à savoir les gens qui veulent les articles jusqu’au bout. La pagination persiste parce que diviser un article en deux pages peut, en théorie, doubler la place pour les publicités. Alors qu’en pratique, la plupart des lecteurs ne cliquent jamais sur la deuxième page. [...] Suite.

Le son Games in concert. Tetris.
Puisque nous parlons de croisements. En voici incongru, l’adaptation de la très célèbre musique du jeu « Tétris » pour un orchestre. L’adaptation est signée Nikolaï Alexseevic Nekrasov. Le concert a été donné en 2007 au Pays-Bas. Il s’agit d’une captation live, ce qui explique la qualité médiocre du son…. Le caractère très slave de cette mélodie et cette adaptation se justifiant par le fait son concepteur Alekseï Pajitnov était un ingénieur russe qui a créé Tetris en 1984….

Le bureau Data brokers.
Quelles sont ces entreprises qui gagnent de l’argent avec nos données ? Evidemment, il y a FB et Google. Ca, on le sait. Leur modèle économique, c’est utiliser ce qu’on fait sur le site - des recherches, des liens etc. – et revendre tout ça à des régies publicitaires qui, grâce ces informations, ciblent leurs offres. Mais il y a forcément autre chose… Ca me rappelle la news letter du NYTimes il y a quelques jours…. Le sénateur John D. Rockefeller IV, a ouvert une enquête sur ce qu’il appelle des « data brokers ». [...] Suite.

Place de la Toile - #pdlt

twitter
twitter
twitter
twitter
facebook
facebook



Ecouter le direct
Le direct