Faut-il considérer les OGM comme des poisons ?



16.11.2012
57 min

Peekaboo - Rat sortant de son nid de laine
Peekaboo - Rat sortant de son nid de laine Crédits : Pockafwye - Via Flickr - CC

Le 19 septembre 2012, Gilles-Eric Séralini et son équipe publient un article dans la revue Food and Chemical Toxicology montrant que des rats soumis, pendant toute leur vie, c’est à dire deux ans, à un régime alimentaire comprenant des OGM et de l’herbicide Round Up ont développé des tumeurs spectaculaires. Le même jour, l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur met ce sujet en couverture sous le titre : « Oui, les OGM sont des poisons ». Une campagne de communication sans précédent se déclenche alors avec la publication, le 26 septembre, du livre de Gilles-Eric Séralini sous le titre « Tous cobayes, OGM pesticides, produits chimiques » chez Flammarion. Le même jour, sort au cinéma un documentaire de Jean-Paul Jaud intitulé « Tous Cobayes » qui sera diffusé sur France 5 le 16 octobre.

Pourtant, début octobre, l’autorité sanitaire européenne, comme celle de l’Allemagne, publie une analyse très négative de l’étude Gilles-Eric Séralini. Verdict confirmé, le 22 octobre, par l’Agence nationale de sécurité alimentaire française, l’ANSES, qui conclue néanmoins que, si l’expérience n’a aucune valeur scientifique, elle est originale et elle peut contribuer à faire évoluer le système d’expertise toxicologique mondial. Derrière les termes diplomatiques, il s’agit bien d’un aveu. Le mode actuel d’approbation de produits alimentaires contenant, par exemple, des OGM, n’est pas assez indépendant. Euphémisme lorsqu’on considère que le processus est entre les seules mains… du producteur, Monsanto par exemple pour les OGM. Ainsi, nous en sommes aujourd’hui arrivés à une situation paradoxale dans laquelle une expérience scientifique jugée sans valeur déclenche une profonde remise en cause des procédures d’évaluation des risques des OGM, entre autres, pour la santé humaine.

OGM en veux pas
OGM en veux pas Crédits : Cap21photo - via Filckr CC
Questions : Deux mois après le début de l’affaire Séralini, quel bilan peut-on établir de l’opération médiatique qui a accompagné la publication d’une expérience scientifique aussi spectaculaire que contestée ?

Que reste-t-il du titre provocateur du Nouvel Observateur : « Oui les OGM sont des poisons ? »

Comment juger les procédures actuelles d’évaluation des risques sanitaires de produits comme les OGM et les herbicides comme le Roundup ?

Est-il possible de garantir l’indépendance, maître mot de cette affaire, des laboratoires réalisant les études de toxicité ?

Si oui, comment ? Et pourquoi ne l’a-t-on pas fait plus tôt ?

Faut-il conclure de cette affaire Séralini qu’un coup médiatique de cette ampleur est nécessaire pour « faire bouger les lignes », comme l’on dit, ou remettre en cause un ordre établi lorsqu’il n’est pas satisfaisant ?

Invités : Gérard Pascal, ancien directeur scientifique à l'INRA et expert en sécurité sanitaire des aliments à l'OMSJean-Christophe Pagès, professeur et praticien hospitalier à la Faculté de médecine de Tours et président du comité scientifique du Haut Conseil des Biotechnologies

Gilles-Eric Séralini, professeur de Biologie Moléculaire Université de Caen - Laboratoire de Biochimie et Biologie Moléculaire Joël Spiroux de Vendomois, président du Comité de Recherche et d’Information Indépendant sur le Génie Génétique, le CRIIGEN

Egalement sur France Culture :
Information

24.11.2012 - Terre à terre Les OGM, autour de l’affaire Séralini Avec : Frédéric Jacquemart, membre du Haut conseil sur les biotechnologies  Christophe Noisette, d’Inf'OGM, veille citoyenne sur les OGM  Yves Bertheau, de l’Institut national de la recherche agronomique et Chantal Gascuel, agricultrice -Thème(s) : Information| Agriculture| Ecologie| Environnement

24.11.2012 - 07:05

Géographie

Carte des OGM dans le monde
Carte des OGM dans le monde Crédits : Radio France

14.11.2012 - Planète terreSommes-nous vraiment dépendants des OGM ? 29 minutes Écouter l'émission Ajouter à ma liste de lecture Recevoir l'émission sur mon mobile Les PGM sont-elles indispensables pour nourrir les 9 milliards d'êtres humains de demain ? Un géographe et un biologiste se situant sur deux registres spécifiques et défendant un point de vue différencié sur l'innovation et le progrès exposent le résultat de leurs travaux. 12 commentaires

Sciences

The Hidden
The Hidden Crédits : pawpaw67 - Via Flickr - CC
02.11.2012 - Science publiqueQu'est ce que l'agroécologie ? 57 minutes Écouter l'émission Ajouter à ma liste de lecture Recevoir l'émission sur mon mobile video Le débat sur les OGM a relancé l'opposition entre agriculture intensive et agroécologie. Mais que recouvre ce terme ? Cette solution peut-elle nourrir 7 à 9 milliards d'habitants sur Terre ? Invités : Jean-François Soussana, Jane Lecomte et Adrien Gazeau.

16 commentairesTable ronde

Expertise par Kexino - Image Flickr - CC
Expertise par Kexino - Image Flickr - CC Crédits : Kexino - CC
11.05.2012 - Science publique│11-12L'expertise scientifique peut-elle être indépendante ? 59 minutes Écouter l'émission Ajouter à ma liste de lecture Recevoir l'émission sur mon mobile Qu’il s’agisse de l’affaire du Mediator, du réchauffement climatique, des ondes électromagnétiques, du nucléaire, des OGM ou des nanotechnologies, tous les débats scientifiques qui concernent la société se focalisent sur un individu : l’expert. Avec Catherine Bréchignac, Roland Desbordes,Philippe Even et Marc Mortureux...

Table ronde

Le triomphe du doute - Victor Brauner - 1946
Le triomphe du doute - Victor Brauner - 1946 Crédits : DR
30.03.2012 - Science publique│11-12[Les "marchands de doute" nous trompent-ils délibérément ? ](http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-les-marchands-de-doute-nous-trompent-ils-deliberement-2012-03-30 "Les "marchands de doute" nous trompent-ils délibérément ? ")59 minutes Écouter l'émission Ajouter à ma liste de lecture Recevoir l'émission sur mon mobile video Bien avant le débat sur le réchauffement climatique, de nombreux conflits (DDT, tabac, ozone, pluies acides...) ont opposé les scientifiques avec certains de leurs collègues et les industriels. Une historienne des sciences américaine, Naomi Oreskes, a enquêté sur ces "marchands de doute". Science Publique la reçoit aujourd'hui pour en parler. 21 commentaires

Table ronde

Champ anti-OGM dans l'Yonne, à quelques kilomètres d'Auxerre, en mars 2009
Champ anti-OGM dans l'Yonne, à quelques kilomètres d'Auxerre, en mars 2009 Crédits : Benoît Derrier - Radio France
24.02.2012 - Science publique│11-12La France peut-elle se passer de la recherche sur les OGM ? 59 minutes Écouter l'émission Ajouter à ma liste de lecture Recevoir l'émission sur mon mobile audio video Quelles sont les conséquences de l'affrontement au sujet des plantes OGM sur la recherche française dans le domaine des biotechnologies ? Pourquoi cette recherche, au niveau international, n’a-t-elle pas engendré des OGM dont l’utilité soit plus convaincante que celle des semences de Monsanto ? Que sont devenues les promesses d’OGM capables nourrir les 7 milliards d’habitants de la planète... 20 commentaires


Blog :

Champ d'OGM
Champ d'OGM Crédits : Guoskraffur - via Flickr CC
De l’impossible débat à un embryon de consensus ogm I Un dialogue dépassionné entre les différents protagonistes de l'«affaire Séralini» est pour le moment impossible. Mais une porte de sortie par le haut existe. — par la rédaction de Globule et télescope sur Globule et télescope, le 17 novembre 2012-

Vidéo :

Intervenants :

  • Gérard Pascal : ancien directeur scientifique à l'INRA et expert en sécurité sanitaire des aliments à l'OMS
  • Jean-Christophe Pagès : professeur et praticien hospitalier à la Faculté de médecine de Tours et président du comité scientifique du Haut Conseil des Biotechnologies
  • Joël Spiroux de Vendomois : Président du CRIIGEN
  • Gilles-Eric Séralini : Professeur de Biologie Moléculaire Université de Caen - Laboratoire de Biochimie et Biologie Moléculaire


Ecouter le direct
Le direct