VILLE-MONDES JOHANNESBURG - Escale 1



30.09.2012
58 min

En route vers Johannesburg
En route vers Johannesburg Crédits : Benjamin Chauvin - Radio France
« Le s souvenirs ne s’enracinent que pour moitié dans les circonvolutions de notre cerveau : l’autre moitié reste prise dans le béton des rues où nous avons vécu. »

Lionel Abrahams, romancier et poète né à Johannesburg.

Joh annesburg, une ville en train de se faire, face à ses possibles. Une ville-mondes…

Downtown Johannesburg
Downtown Johannesburg Crédits : Nathalie Battus - Radio France

Première escale: « Downtown Johannesburg »Un documentaire de Delphine Saltel

Chargée de réalisation : Nathalie Battus

Technicien : Benjamin Chauvin

Prise de son studio et mixage : Alain Joubert

Avec le soutien de l'INSTITUT FRANÇAIS, organisateur des Saisons culturelles « France – Afrique du Sud 2012-2013 »

Pont Nelson Mandela
Pont Nelson Mandela Crédits : Nathalie Battus - Radio France

" Ce qui frappe la première fois qu’on arrive à Johannesburg c’est d’abord la lumière et l’azur parfait du ciel. On est à l’autre bout du monde, aux antipodes, tout en bas de la planète. Et pourtant on n’est pas tellement dépaysé, on ne trouve pas l’Afrique exotique, le continent noir fantasmé. L’aéroport est ultra-moderne et les highways qui mènent à la ville font plutôt penser à l’Amérique. On traverse d’abord une périphérie industrielle, de vastes hangars, des centres commerciaux. Puis, enfin, à l’approche de la ville, quelque chose qu’on n’avait jamais vu : de hauts terrils de sable fin, jaune, très pâle. Ce sont les excavations des gisements d’or aujourd’hui épuisés. Car, à l’origine de Johannesburg, il y a l’or du Witwatersrand. La ville est née en 1886, de la découverte d’un gigantesque filon aurifère qui court sous la terre rouge du veld, la savane rocailleuse et poussiéreuse caractéristique du pays.

Extérieur du Musée Nelson Mandela
Extérieur du Musée Nelson Mandela Crédits : Nathalie Battus - Radio France
Le cœur historique de la ville est là : à même le gisement de métal précieux. En quelques années le campement de mineurs s’est transformé en C B D, le Central Business District, un « down-town » à l’américaine, vitrine de l’opulence sud-africaine : des gratte-ciels audacieux, un quadrillage d’artères géométriques, de gigantesques panneaux publicitaires. Johannesburg est devenu un Eldorado, Jozi, Egoli, city of gold: elle est la capitale économique de l’Afrique du Sud, le poumon du pays et même du continent tout entier. Aujourd’hui, les migrants continuent d’affluer vers cette cité prospère, pour tenter leur chance comme les pionniers des premiers temps de la ville.

Alexandra township
Alexandra township Crédits : Nathalie Battus - Radio France

Mais aujourd’hui, au pied des tours du down-town, personne n’a de cravate ni d’attaché case. On croise plutôt des femmes en boubou qui portent leurs paniers sur la tête ou qui vendent des légumes exposés à même le sol. Certains immeubles sont murés, du linge pend aux fenêtres de ce qui a dû être un jour des bureaux. On se demande ce qui a bien pu se passer ici : c’est comme si l’Afrique avait repris ses droits sur un ilôt d’occident abandonné. On voudrait sortir marcher sur les trottoirs pour mieux comprendre mais l’atmosphère a quelque chose d’électrique qui ferait presque peur. Pourtant on sent bien que c’est ici que ça se passe, c’est ici que vibre Johannesburg."

Delphine Saltel, productrice

Avec :

Henri Vergon
Henri Vergon Crédits : Nathalie Battus - Radio France

Henri Vergon

Fondateur d’Afronova, une galerie d’art qui promeut des artistes du continent africain. Il est arrivé à Johannesburg, en 1995, au lendemain des premières élections démocratiques, embauché par le tout nouvel institut français qui venait de s’installer dans le quartier de Newtown. Un moment d’ immense espoir et de grand bouleversement où le centre-ville de Johannesburg basculait.

Lebo Mashile, poétesse et slameuse. Fille de parents sud-africains exilés pendant l’Apartheid, elle est revenue en 1995 en Afrique du Sud. Installée d’abord à Soweto, elle vit désormais au nord du centre-ville, sur la colline du quartier bohème de Melville.

Delphine Saltel et Ivan Vladislavic
Delphine Saltel et Ivan Vladislavic Crédits : Nathalie Battus - Radio France

Ivan Vladislavic

Né à Pretoria, il est venu faire ses études de lettres à l’université Wits de Johannesburg à la fin des années 70 et il n’a plus jamais quitté le centre- ville. Il est tombé sous le charme bohème de ce petit Manhattan africain : des cafés, des bouquinistes, des musées au cœur de la ville. Ses livres parlent des endroits où il a vécu: Hillbrow ou Troyeville, des quartiers progressistes, les tout premiers à accueillir des habitants noirs quand le régime Apartheid vacillait. Les tout premiers aussi à basculer dans l’insécurité.

Mary Sibande est une artiste plasticienne, elle a fait les beaux-arts à Johannesburg, elle a 28 ans et elle est déjà très connue pour une série de photos et de sculptures intitulée, Sophie, Long live the dead queen, réalisée en 2008. Elle vit et travaille dans un beau bâtiment industriel des années 40, en briques ocre, peuplé uniquement d’artistes, sur End Street.

João Orecchia  : artiste sonore originaire de New-York, il est arrivé à Johannesburg en 2000 après avoir vécu à Berlin. Il travaille en collectifs avec notamment le groupe de rock de Soweto, les blacks Jacks. Il est impliqué dans différents projets qui engagent des artistes, des musiciens, des habitants dans les zones en devenir du centre-ville.

Lectures  : textes de Marielle Pinsard, dramaturge suisse en résidence à Johannesburg entre 2008 et 2010.

Coucher de soleil sur l'usine électrique
Coucher de soleil sur l'usine électrique Crédits : Benjamin Chauvin - Radio France

Avec le soutien de l ' INSTITUT FRANÇAIS , opérateur du Ministère des affaires étrangères et européennes pour l'action culturelle extérieure de la France

Saisons culturelles « France – Afrique du Sud 2012-2013 » :

- « Saison de la France en Afrique du Sud » (de juillet à novembre 2012)

Bi ennale de danse contemporaine africaine « Danse l'Afrique danse » du 28 septembre au 7 octobre

- « Saison de l’Afrique du Sud en France » de mai à décembre 2013.

Johannesburg vu d'avion
Johannesburg vu d'avion Crédits : Benjamin Chauvin - Radio France

Deuxième escale VILLE-MONDE JOHANNESBURG: [ JOHANNESBURG , PERIPHERIES ET TOWNSHIPS” ](http://www.franceculture.fr/emission-villes-mondes-ville-monde-johannesburg-2-2012-10-07)
> Retrouvez « Les Grandes traversées / Nelson Mandela, le rêve d'une nation », une série d'émissions diffusée cet été.



Ecouter le direct
Le direct