Le direct

La Divine comédie

Une nouvelle traduction de La Divine Comédie ! Pourquoi ? Par qui ? Pour qui ? vont se demander ceux qui possèdent le texte dans “La Pléiade” ou dans d’autres éditions, plus anciennes ou plus récentes. Car plusieurs versions françaises existent. Éprouve-t-on, pour autant, du plaisir à les lire ? Là est toute la question. Lorsque nous a été proposée celle que nous publions aujourd’hui, il y eut d’abord de l’étonnement. Qui avait bien pu s’attaquer à la mise en français de ce chef-d’œuvre, sans aucune garantie de publication, par pur plaisir du texte ? Un fou ? Un inconscient ? Sans doute. Sachez que le traducteur n’a pas encore quarante ans, qu’il est musicien, qu’il projette d’écrire un opéra sur le texte de Dante, et qu’il a passé sept années à rédiger cette nouvelle traduction. N’est-ce pas rassurant de penser que quelqu’un, loin de l’université et du vedettariat parisien, consacre sept ans de sa vie à La Divine Comédie ? Didier Marc Garin a choisi de proposer un texte rythmé principalement par des décasyllabes et des alexandrins pour édifier une travée rythmique de base autour de laquelle d’autres vers au mètre libre puissent librement s’épanouir. Il a posé comme seul objectif la recherche de la fluidité de la lecture. Et il a réussi, à notre avis, une merveille. Un texte dans une langue claire, jouant sur plusieurs registres syntaxiques et lexicaux, sans ajouts. Pour la première fois nous avons eu du plaisir à lire La Divine Comédie. Puisse-t-il en être de même pour vous ! - Présentation de l'éditeur -

"L'Enfer", le spectacle le plus dantesque
11.07.2016
Avignon 2016

"L'Enfer", le spectacle le plus dantesque

Avez-vous déjà vu... "L'Enfer", de Dante, interprété sur une musique pop et mélancolique ? Dans la série "Le spectacle le plus...", nous vous proposons de découvrir un extrait de la "Divine Comédie", sur une musique composée par le groupe Syd Matters, superbement interprété par Marie-Sophie Ferdane.
Ecouter le direct
Le direct