retour en haut de page

La religieuse Syndiquer le contenu

La Religieuse

« Tuez plutôt votre fille que de l'emprisonner dans un cloître malgré elle, oui, tuez-la » : c'est ainsi que Suzanne Simonin, bâtarde contrainte par sa famille à s'engager en religion, s'adresse à l'honnête marquis dont elle attend secours en lui racontant une vie semée d'épreuves et d'humiliations. Roman pathétique d'une réprouvée en quête d'amour, roman politique d'une prisonnière en quête de justice, roman philosophique des passions troubles engendrées par les interdits sexuels, roman pictural du clair-obscur des corps et des âmes : La Religieuse est tout cela. Mais Diderot, avec ce récit de destin brisé, engage aussi son lecteur sur les sentiers tortueux d'un érotisme noir ; c'est que Suzanne, qui se proclame figure de l'innocence persécutée, est sans doute plus ambiguë qu'on ne le croit...

Dossier

1. La clôture religieuse : textes et contextes

2. Passions, fureurs et enthousiasmes

3. Poétique du roman : picturalité, illusion, but moral

4. Réception de La Religieuse : le choc de la publication

 

-4ème de couverture-