retour en haut de page

Le renouveau islamique en Afrique noire : l'exemple de la Centrafrique Syndiquer le contenu

L'Afrique noire, au cours de ces dernières décennies, est marquée par la montée en puissance de nouvelles organisations religieuses, notamment les ONG et les associations islamiques. L'effondrement des Etats africains, sous le poids de la dette, de la mauvaise gouvernance et des réformes prescrites par les Institutions de Bretton Woods, a laissé vacants de nombreux secteurs sociaux (santé, éducation, humanitaire) que ces nouvelles organisations religieuses s'emploient à occuper. Il leur arrive d'investir des pans entiers du secteur public et même du champ politique. Ces nouvelles structures sont animées par les nouveaux oulémas, formés dans les universités ou instituts islamiques, et également par de jeunes intellectuels, des cadres et des femmes instruites. Engagées à promouvoir le renouveau islamique au coeur de la société, dite moderne, ces organisations islamiques entretiennent de fréquents rapports avec les Etats laïcs et les Etats arabo-musulmans. Par conséquent, elles n'échappent pas à la récupération politique et à l'instrumentalisation idéologique. La Centrafrique, pays laïc, à majorité chrétienne et géographiquement enclavé, est au coeur de cette dynamique religieuse. -4ème de couverture-
AuteurRichard Filakota
EditionL'Harmattan
Année1970