retour en haut de page

Mallarmé, la politique de la sirène Syndiquer le contenu

Dans ce bref essai, Jacques Rancière affirme : « Mallarmé n'est pas un auteur hermétique, c'est un auteur difficile. » Ce qui est difficile, ce n'est pas de comprendre ce que Mallarmé dit dans ses poèmes, c'est la tâche qu'il se propose comme poète. En accord avec la réflexion menée dans La Parole muette, Rancière lit chez Mallarmé autre chose que l'effort vers un au-delà du langage qui en restituerait la pure essence. Mallarmé est le contemporain d'une république cherchant les formes d'un culte civique remplaçant les pompes de la religion et des rois. Son écriture obéit à une poétique exigeante, car la complexité de ce moment historique demande une politique du poème aussi agile que les jeux d'une petite sirène. - 4ème de couverture -
  • Idées

    23.02.2007 - Macadam philo | 06 - 07
    Politiques du langage

    Par François Noudelmann Réalisation: Pierrette Perrono Il y a ceux qui parlent et ceux qui ne parlent pas, et aussi ceux qui parlent mal. La maîtrise du langage conditionne et reflète la répartition des places et des fonctions sociales. Comment dès lors une démocratie permet-elle un accès égal aux mots de la culture? Les nostalgiques d'une école prétendument égalitaire prônent le ...
AuteurJacques Rancière
EditionHachette / Pluriel
Année1970

Du même auteur