retour en haut de page

Marie Richeux Syndiquer le contenu

C’est pendant son parcours universitaire que Marie Richeux découvre le monde de la radio. Elle collabore un été avec Brice Couturier pour l’émission de débat de France Culture, Contre Expertise, avant de terminer son Master de Direction de Projets Culturels à la Sorbonne Nouvelle. Elle enchaîne ensuite plusieurs missions, puis pose ses valises pendant un an auprès de la direction de FIP. Elle reprend finalement le chemin de l’université pour un deuxième Master de recherche à l’EHESS. S’ensuivent différents projets artistiques à la frontière de l’écrit, du son et de l’installation. Elle revient à la radio en 2009 avec quatre créations sonores pour Les passagers de la nuit de Thomas Baumgartner avant de pouvoir dire à l’antenne pour la première fois à 6h, le lundi 30 août 2010 : Pas la peine de crier ! avec un grand sourire …

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | suivant ›
Photographie de Marie Richeux

Sa dernière lecture

Ses œuvres

  • Livre     Polaroïds, donc : « se polariser » sur la texture même des choses. S’approcher, se pencher, donner sa place au minuscule. Mais, aussi, « polariser » les rapports que chaque chose entretient avec ses voisines : se déplacer, faire changer l’incidence de la lumière, donner sa place à l’intervalle. Dans l’économie – je veux dire le rythme de vie – de Marie Richeux, il s’agit, si j’ai bien ...