retour en haut de page

Marie Richeux Syndiquer le contenu

C’est pendant son parcours universitaire que Marie Richeux découvre le monde de la radio. Elle collabore un été avec Brice Couturier pour l’émission de débat de France Culture, Contre Expertise, avant de terminer son Master de Direction de Projets Culturels à la Sorbonne Nouvelle. Elle enchaîne ensuite plusieurs missions, puis pose ses valises pendant un an auprès de la direction de FIP. Elle reprend finalement le chemin de l’université pour un deuxième Master de recherche à l’EHESS. S’ensuivent différents projets artistiques à la frontière de l’écrit, du son et de l’installation. Elle revient à la radio en 2009 avec quatre créations sonores pour Les passagers de la nuit de Thomas Baumgartner avant de pouvoir dire à l’antenne pour la première fois à 6h, le lundi 30 août 2010 : Pas la peine de crier ! avec un grand sourire …

  • Idées

    30.10.2014 - Au singulier
    Leonor de Recondo (4/5) - Un concert de Krystian Zimerman 10 minutes Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

    A la fin des Nouvelles Vagues chaque jour, une vague d'émotions vers 16h45. Convaincus que les pensées nouvelles prennent leur source et leurs appuis sur des émotions fondamentales, nous demandons chaque semaine à quelqu’un de nous décrire cinq révolutions intimes que sont les rencontres avec certaines œuvres, certains moments, certains lieux, certaines rencontres…     La violoniste et ...
  • Arts & Spectacles

    30.10.2014 - Les Nouvelles vagues
    Détruire (4/5) : Ce(ux) que l’on casse 59 minutes Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

    Quatrième moment d’une semaine où les Nouvelles vagues détruisent pour y voir plus clair, pour y voir dedans, et pour pourquoi pas récupérer des pièces encore bonnes à bricoler. Aujourd’hui, nous recevons la cinéaste Nadège Trébal dont le dernier film, Casse, donne à voir les corps des ferrailleurs-glaneurs dans le parc de démontage d’une casse automobile en banlieue parisienne.  Lundi, ...
  • Idées

    29.10.2014 - Au singulier
    Leonor de Recondo (3/5) - L'autoportrait d'Albrecht Dürer 10 minutes Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

    A la fin des Nouvelles Vagues chaque jour, une vague d'émotions vers 16h45. Convaincus que les pensées nouvelles prennent leur source et leurs appuis sur des émotions fondamentales, nous demandons chaque semaine à quelqu’un de nous décrire cinq révolutions intimes que sont les rencontres avec certaines œuvres, certains moments, certains lieux, certaines rencontres…     La violoniste et ...
  • Arts & Spectacles

    29.10.2014 - Les Nouvelles vagues
    Détruire, jouent-ils ? 59 minutes Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

    Troisième temps d’une semaine consacrée à la destruction. Y sont évoquées les possibilités jouissives et presque infinies de la destruction dans les jeux vidéo avec Thomas Gaon, psychologue, membre de l’Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines, alors que s'ouvre le salon du jeu vidéo "Paris Games Week".
  • Idées

    28.10.2014 - Au singulier
    Leonor de Recondo (2/5) - Un cours de violon dans une forêt 10 minutes Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

    A la fin des Nouvelles Vagues chaque jour, une vague d'émotions vers 16h45. Convaincus que les pensées nouvelles prennent leur source et leurs appuis sur des émotions fondamentales, nous demandons chaque semaine à quelqu’un de nous décrire cinq révolutions intimes que sont les rencontres avec certaines œuvres, certains moments, certains lieux, certaines rencontres…     La violoniste et ...
  • Arts & Spectacles

    28.10.2014 - Les Nouvelles vagues
    Détruire (2/5) : Quelle est la cible ? 59 minutes Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

    70 bibliothèques ont été incendiées en France, entre 1996 et 2013.Nous interrogeons aujourd’hui les causes de ces destructions aussi discrètes que constantes avec notre invité, Denis Merklen, professeur de sociologie à Paris 3, auteur de Pourquoi brûle-t-on des bibliothèques ? (Presses de l'enssib, 2013).
  • Idées

    27.10.2014 - Au singulier
    Leonor de Recondo (1/5) - Un accacia 10 minutes Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

    A la fin des Nouvelles Vagues chaque jour, une vague d'émotions vers 16h45. Convaincus que les pensées nouvelles prennent leur source et leurs appuis sur des émotions fondamentales, nous demandons chaque semaine à quelqu’un de nous décrire cinq révolutions intimes que sont les rencontres avec certaines œuvres, certains moments, certains lieux, certaines rencontres…   La violoniste et ...
  • Arts & Spectacles

    27.10.2014 - Les Nouvelles vagues
    Détruire (1/5) : Un jeu d'enfant 59 minutes Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

    Premier temps d'une semaine passée à détruire. Aujourd'hui,  avec l'auteur des barrages de sable, Jean-Yves Jouannais,  nous nous interrogeons sur les enjeux initiatiques de la destruction des châteaux de sable.   
  • Idées

    24.10.2014 - Au singulier
    Françoise Morvan (5/5) - "Shakespeare Songs" 10 minutes Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

    A la fin des Nouvelles Vagues chaque jour, une vague d'émotions vers 16h45. Convaincus que les pensées nouvelles prennent leur source et leurs appuis sur des émotions fondamentales, nous demandons chaque semaine à quelqu’un de nous décrire cinq révolutions intimes que sont les rencontres avec certaines œuvres, certains moments, certains lieux, certaines rencontres…     Françoise Morvan, ...
  • Arts & Spectacles

    24.10.2014 - Les Nouvelles vagues
    Le musée (5/5) : Un musée pour quoi faire ? 59 minutes Écouter l'émissionAjouter à ma liste de lecture

    Dernier moment de notre semaine passée à déambuler dans le musée. Aujourd'hui, en écho à l'ouverture de la fondation LVMH, nous nous interrogeons avec le muséologue François Mairesse sur les motivations des grands collectionneurs, de ces mécènes qui soutiennent la création contemporaine.   
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | suivant ›
Photographie de Marie Richeux

Ses émissions

Au singulier

Les Nouvelles vagues

Sa dernière lecture

Ses œuvres

  • Livre     Polaroïds, donc : « se polariser » sur la texture même des choses. S’approcher, se pencher, donner sa place au minuscule. Mais, aussi, « polariser » les rapports que chaque chose entretient avec ses voisines : se déplacer, faire changer l’incidence de la lumière, donner sa place à l’intervalle. Dans l’économie – je veux dire le rythme de vie – de Marie Richeux, il s’agit, si j’ai bien ...