DERRIDA, LACAN : PSYCHANALYSE ET DÉCONSTRUCTION



11.10.2013

Malgré l’existence de problématiques qu’elles ont en partage, autour notamment du concept de vérité, et l’existence de débats qui les ont historiquement opposées, psychanalyse et déconstruction sont rarement articulées l’une à l’autre  la question de leurs relations, complexes, obliques et tendues, mérite d’être posée.

Jacques Derrida CC Flickr / Ben Oswest

Il s’agira de susciter les conditions d’une conversation renouvelée, de ranimer, de rappeler les termes, même âpres et houleux, de la conversation qu’elles n’ont pas cessé d’entretenir à mots couverts depuis plusieurs décennies. « L’explication théorique » entre psychanalyse et déconstruction que Jacques Derrida appelait de ses vœux n’a pas fini d’avoir lieu et vaut d’être prolongée. Cette explication, qui met aux prises deux œuvres, celle de Jacques Lacan et de Jacques Derrida, passe par un, voire deux, tiers, avec lesquels chacune entretient une relation éminemment singulière qui détermine sa relation à l’autre : l’œuvre freudienne dont Jacques Derrida et Jacques Lacan, différemment, mais également, héritent aussi bien que l’œuvre heideggerienne.

Un séminaire d'Isabelle Alfandary, enregistré par le Collège International de Philosophie, le 2 octobre 2013.

w
w Crédits : Radio France

Pour aller plus loin...

Voir tous les séminaires et conférences du Collège International de Philosophie Ecoutez la première partie du séminaire donnée en 2012 La Controverse entre Lacan et Derrida / Interdisciplinarité.

France Culture Plus visuel
France Culture Plus visuel Crédits : Radio France

France Culture Plus

Ecouter le direct
Le direct