« L’Impossible mis en pièce(s) », de Romain Frigoulet



09.03.2010

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » Théâtre Galabru, en plein cœur de Montmartre : C’est l’écrin bienheureux d’un moment de théâtre Qui chamboule les âmes et réchauffe les cœurs. La troupe hors du commun, La Grange aux quatre vents, Réussit la prouesse d’un mélange savant : Réunir sur la scène autistes et comédiens. C’est un pari osé, ce n’est vraiment pas rien. Chacun sait ce qu’il fait, Laurence Causse en tête, Qui travaille avec eux depuis dix ans de fête. Mark Twain l’avait bien dit : ne sachant pas, vraiment, Que c’était impossible, ils l’ont fait. Et gaiement !

L’Impossible mis en pièce(s)
L’Impossible mis en pièce(s) Crédits : DR
L’Impossible mis en pièce(s) © DR

Cette pièce est unique et nous plonge soudain

Dans la vérité crue en plein cœur de l’humain. Devant nous est joué, casting particulier, L’audition très spéciale d’autistes venus jouer, Avec d’autres acteurs, une pièce insensée Censée représenter l’entière humanité. L’auteur est en retard, le texte est à écrire, Mais l’émotion triomphe, entre rires et sourires. Le riche producteur se sert de ces autistes, Qui eux, sincèrement, veulent devenir artistes. En représentation, on cache nos faiblesses. Au contraire, ceux-là s’en servent avec finesse. Et ils renaissent humains, car, en les assumant, C’est un défi majeur, lancé superbement. Les comédiens autistes et les professionnels Jouent à égalité et nous donnent des ailes. Devant cette harmonie, le cœur du spectateur Se fond dans l’émotion et bondit de bonheur. Et sur la scène enfin disparaît le handicap : Sous leur sourire radieux, c’est leur joie qui nous frappe. Ils défendent leur être et sont fiers d’être là. Ils se sentent renaître et ils ne s’effraient pas. Ce simple état de fait supplante la critique : Le théâtre ici prend son pouvoir cathartique Et retrouve soudain dans ce moment de grâce Sa légitimité et même toute sa place, Offrant à notre monde une bouffée d’espoir Montrant que l’avenir n’est nullement si noir Et qu’on peut croire encore en notre humanité Grâce à des gens comme eux, débordants de bonté. Le théâtre est remède, ça leur fait un bien fou, Avec eux, on lâche prise et puis on oublie tout. C’est même avec la vie qu’ils nous réconcilient, Eux qui souffrent au contraire de toute compagnie. Celui qui l’a bien dit, c’est saint François, le frère : « Pour commencer, d’abord, fais donc le nécessaire. Tout ce qui est possible, ensuite tu feras. Et s’en t’en rendre compte, tu réaliseras L’impossible ». Et croyez-moi, lecteurs, Ces gens-là le font et même de tout cœur. L’impossible pour eux n’est pas une frayeur. Et, s’ils le mettent en pièce, c’est pour notre bonheur. Ils prennent l’impossible, le prennent à bras-le-corps, Et se battent avec lui dans un combat à mort. Le préjugé mourra, l’art et la vie vaincront, Et les idées reçues sitôt s’effaceront. Ce spectacle est unique, c’est une grande leçon, Qui fait de ces autistes, merveilleux compagnons, Des humains avant tout, bouleversants d’émotion, De rire et de larme, de cœur et de passion. L’acteur sur une scène crée-t-il l’humanité Que l’on se représente, ou défend-il en fait L’humanité entière que l’on représente ? Cette question longtemps après la fin nous hante. Ils continuent ensemble, et quoi qu’il leur en coûte. Cette aventure hors normes valait ces vers, sans doute.

Emmanuel Arnault www.lestroiscoups.com L’Impossible mis en pièce(s), de Romain Frigoulet www.lagrangeauxquatrevents.com La troupe de la Grange aux quatre vents • domaine le Corry • 11240 Ferran 04 68 69 03 75 Mise en scène : Laurence Causse Consultant : Howard Buten Lumières : Stéphane Baquet Avec : Patrick Séguillon, Brigitte Lo Cicero, Laurence Causse, Hélène Morguen, Christophe Baillargeau, Aurélie Maillet, Anthony Aniceto, Adlane Madour, Houdée Belkir, Frédéric Gomis, Laurent Diop, David Vilaeminck Théâtre Galabru • 4, rue de l’Armée-d’Orient • 75018 Paris Réservations : 01 42 23 15 85 Du 24 février 2010 au 2 mars 2010 à 21 h 30, dimanche et lundi à 19 heures Durée : 1 h 30 20 € | 15 € | 10 €



Ecouter le direct
Le direct