LE DIRECT

École nationale des chartes

L’École nationale des chartes compte parmi les grands établissements d’enseignement supérieur. À la pointe de la recherche historique, dont elle renouvela en profondeur les méthodes dès sa fondation en 1821, elle n’a cessé d’accompagner la progression des méthodes historiques et la modernisation des métiers de la conservation, jusques et y compris dans l'actuelle application des humanités numériques à ces secteurs.

L’École est enfin membre fondateur du campus Condorcet Paris-Aubervilliers et membre associé de Psl Research University Paris.

L’École recrute et forme des chercheurs expérimentés, notamment des futurs conservateurs du patrimoine et des bibliothèques en leur dispensant un enseignement historiographique de haut niveau tourné vers l’analyse de documents de toutes sortes (matériaux archéologiques, livres, écrits, œuvres d’art, supports audiovisuels et électroniques, etc.), l’étude de l’évolution du latin médiéval et du néo-latin, des langues romanes, et de l’histoire du droit et des institutions. Après avoir soutenu une thèse sur une recherche inédite et approfondie, et accompli divers stages, les élèves fonctionnaires-stagiaires obtiennent le diplôme d’archiviste paléographe.

L’École propose aussi deux diplômes de master : « Technologies numériques appliquées à l’histoire » et « Histoire transnationale » nouvellement créé ; elle participe à deux autres masters : « Études médiévales » et « Concepteur audiovisuel ». Elle délivre le doctorat dans ses domaines de compétences (histoire, lettres, histoire de l’art) et ouvre à la rentrée 2016 un dispositif doctoral, sur travaux, spécifique pour les conservateurs du patrimoine et des bibliothèques.

Ces cycles de formation continue et professionnelle répondent aux attentes des professionnels de la documentation, des enseignants, des étudiants, des chercheurs, des différents corps de métiers, comme les commissaires-priseurs ou les professionnels de l’archéologie préventive, des associations engagées dans la valorisation et la protection des patrimoines et des entreprises privées ou publiques.

L’équipe d’accueil de l’École, le centre Jean-Mabillon (EA 3624), s’inscrit dans la tradition des savants de l’époque moderne, approfondit leurs méthodes de critique historique dans le monde contemporain et incarne la dimension collective, interdisciplinaire et internationale des activités de recherche dans le domaine des sciences historiques et philologiques telles qu’elles sont enseignées à l’École.

Par ailleurs, l’École nationale des chartes dispose d’une bibliothèque exceptionnellement développée dans les disciplines correspondant à sa vocation fondamentale : l’histoire et ses sources, la paléographie, la philologie latine et romane, l’histoire du livre, la bibliographie et la codicologie, l’histoire du droit, l’histoire de l’art et l’archéologie.

La bibliothèque sera au début de l’année 2017 au 12, rue des Petits-Champs sur le site Richelieu.

L’histoire retrouvée d’un village français du XIXe siècle
La “Correspondance amoureuse” de Natalie Clifford Barney et Liane de Pougy
La croix du Valasse : une relique Plantagenêt ?
Histoire d’un manuscrit de science-fiction retrouvé
Paris, 1310 : les béguines, une communauté de femmes subversives et féministes
Archéologie des migrations
L’Intendance de Tours à la fin du XVIIe siècle (Touraine, Anjou, Maine)
Écrire la biographie d'une journée : 15 août 1811
« Les Quarante-Cinq » d’Alexandre Dumas
Condamner à mort pour un vol dans le royaume de France : "Digne de mourir, comme inutile au monde"
Louis II de Bavière et Versailles : inspiration et interprétation
Modèle monastique : un laboratoire de la modernité
Les hypothèses de Paul Meyer à la lumière de l’analyse computationnelle
1989-2019, le retournement de l'histoire
La Comédie-Française : aux sources d’une histoire institutionnelle et culturelle

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close