LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

École nationale des chartes

L’École nationale des chartes compte parmi les grands établissements d’enseignement supérieur. À la pointe de la recherche historique, dont elle renouvela en profondeur les méthodes dès sa fondation en 1821, elle n’a cessé d’accompagner la progression des méthodes historiques et la modernisation des métiers de la conservation, jusques et y compris dans l'actuelle application des humanités numériques à ces secteurs.

L’École est enfin membre fondateur du campus Condorcet Paris-Aubervilliers et membre associé de Psl Research University Paris.

L’École recrute et forme des chercheurs expérimentés, notamment des futurs conservateurs du patrimoine et des bibliothèques en leur dispensant un enseignement historiographique de haut niveau tourné vers l’analyse de documents de toutes sortes (matériaux archéologiques, livres, écrits, œuvres d’art, supports audiovisuels et électroniques, etc.), l’étude de l’évolution du latin médiéval et du néo-latin, des langues romanes, et de l’histoire du droit et des institutions. Après avoir soutenu une thèse sur une recherche inédite et approfondie, et accompli divers stages, les élèves fonctionnaires-stagiaires obtiennent le diplôme d’archiviste paléographe.

L’École propose aussi deux diplômes de master : « Technologies numériques appliquées à l’histoire » et « Histoire transnationale » nouvellement créé ; elle participe à deux autres masters : « Études médiévales » et « Concepteur audiovisuel ». Elle délivre le doctorat dans ses domaines de compétences (histoire, lettres, histoire de l’art) et ouvre à la rentrée 2016 un dispositif doctoral, sur travaux, spécifique pour les conservateurs du patrimoine et des bibliothèques.

Ces cycles de formation continue et professionnelle répondent aux attentes des professionnels de la documentation, des enseignants, des étudiants, des chercheurs, des différents corps de métiers, comme les commissaires-priseurs ou les professionnels de l’archéologie préventive, des associations engagées dans la valorisation et la protection des patrimoines et des entreprises privées ou publiques.

L’équipe d’accueil de l’École, le centre Jean-Mabillon (EA 3624), s’inscrit dans la tradition des savants de l’époque moderne, approfondit leurs méthodes de critique historique dans le monde contemporain et incarne la dimension collective, interdisciplinaire et internationale des activités de recherche dans le domaine des sciences historiques et philologiques telles qu’elles sont enseignées à l’École.

Par ailleurs, l’École nationale des chartes dispose d’une bibliothèque exceptionnellement développée dans les disciplines correspondant à sa vocation fondamentale : l’histoire et ses sources, la paléographie, la philologie latine et romane, l’histoire du livre, la bibliographie et la codicologie, l’histoire du droit, l’histoire de l’art et l’archéologie.

La bibliothèque sera au début de l’année 2017 au 12, rue des Petits-Champs sur le site Richelieu.

Une école vagabonde
La lettre et l’esprit : l’École des chartes inattendue
La prévôté de Paris en tant qu’« acteur linguistique » au XIIIe siècle
Wikipédia, lieu de savoir contemporain. 20 ans après
L'incroyable vie de Puyi, dernier empereur de Chine devenu jardinier
L’histoire retrouvée d’un village français du XIXe siècle
L’École nationale des chartes et le Roman national
Quand les chartistes vont au cinéma. La constitution d’une nouvelle expertise
Conserver le patrimoine en région
L’école des sages-femmes : naissance d’un corps professionnel
Visages de l’École nationale des chartes
L’histoire, un alibi ?
Univers Bataille
Qui se souvient de Raymond Thomassy (1810-1863)
Une année insolite à l’École des chartes : 1969
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......