LE DIRECT

Fin août 2020 : les préparatifs au palais de justice de Paris (17e arrondissement) quelques jours avant l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015.

Le procès des attentats de janvier 2015, devant la cour d’assises spéciale de Paris, aura finalement duré trois mois en comptant les suspensions liées à la crise sanitaire : du 2 septembre au 16 décembre 2020. Procès qualifié d’historique avant même son ouverture, d’autant qu’il a été enregistré dans son intégralité et qu’il préfigure aussi celui des attentats du 13 novembre 2015, qui se tiendra durant six mois à compter du 8 septembre 2021.

Plusieurs chercheurs ont suivi l’intégralité des audiences dans le cadre de deux projets soutenus par la mission de recherche Droit et Justice (ministère de la Justice). Quatre d’entre eux livrent leurs analyses et réflexions, tant sur le contexte général et historique du procès que sur la place des victimes et de la notion d’association de malfaiteurs terroriste, au cœur des débats.

Entretiens réalisés par Florence Sturm, qui a suivi l'intégralité des audiences pour France Culture.

Le regard d'une historienne sur le "premier grand procès du terrorisme"
Attentats de janvier 2015 : un procès pour les victimes ?
"Association de malfaiteurs terroriste" : une infraction qui pose question
Attentats de janvier 2015 : des chercheurs témoins d'un procès "historique"
À venir dans ... secondes ...par......