LE DIRECT

Le 27 avril 1969, Charles de Gaulle, alors président de la République, démissionne, après le rejet par la majorité des Français de son référendum sur la réforme du Sénat. Un acte inédit de la Ve République. Aujourd'hui, se recueillir sur la tombe de Charles de Gaulle est un rituel pour la droite et la gauche française. Le fondateur de la Ve République, qui se considérait "au-dessus de toute préoccupation de parti", est devenu une référence courante pour les hommes politiques de bords différents. 

Charles de Gaulle - qui voulait redonner sa grandeur à la France - était convaincu que son pays était une grande nation, capable de rivaliser avec les plus grandes puissances, comme les États-Unis et l'ex-URSS. Mais, aujourd'hui, que reste-t-il du gaullisme ? Est-ce la simple nostalgie d'une époque ou une influence politique encore présente aujourd'hui ? Qui est le dépositaire de Charles de Gaulle ? Du 24 au 27 avril 2019, France Culture interroge la question de l'héritage de Charles de Gaulle. Au programme, des débats, des entretiens et des archives audio pour comprendre l'influence gaulliste sur les décisions politiques actuelles, mais également son empreinte dans l'histoire politique française.

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close