Programmes

La Nuit rêvée de Bertrand Burgalat par Albane Penaranda


Bertrand Burgalat est, selon ses propres mots, "un musicien d'aujourd'hui". Compositeur, arrangeur et producteur avec son label Tricatel, il est aussi auteur et chanteur, même s'il avoue ne pas se sentir toujours à l'aise en interprète. Depuis un bail déjà, il est l'un des musiciens les plus appréciés de ceux qui s'intéressent à la musique de leur temps. En France et ailleurs, il est une référence pour ceux, et pas des moindres, qui font cette musique. À qui entendrait ses compositions comme du "easy listening", il répond : "je fais du difficult listening, mes ventes de disques en témoignent." Une demi-douzaine d'albums à son actif, mais pas de tubes en effet, pas de rencontre avec le "grand public". Cela n'a jamais entamé son enthousiasme à faire de la musique librement, pour lui et les autres ; signer des musiques de films, animer des émissions musicales de radio et de télévision, multiplier les collaborations qui l'ont mené de Philippe Katerine à Robert Wyatt, de Valérie Lemercier à Ingrid Caven, de Michel Houellebecq à Christophe Willem, de Jonathan Coe à Marc Lavoine, pour ne citer qu'eux.

Au programme de sa "Nuit rêvée" on ne compte pas de stars, mais des personnalités un peu oubliées ou méconnues, souvent dans l'ombre de leur créations ou d'autres créateurs, parfois cachées derrière des pseudonymes, comme lui un peu en retrait et à l'abri du vedettariat. Une position qui semble convenir à cet artiste plus sensible à la sincérité qu'aux toquades et à la doxa du moment, dont la curiosité et le sens critique trouvent aussi à se satisfaire et s'exercer hors du champ musical. Pour compléter ce portrait, on notera qu'en musicien "pop" qui se respecte, soucieux sans doute de ne pas contredire le préjugé répandu, Bertrand Burgalat se shoote. Mais lui, diabétique depuis l'enfance, c'est à l'insuline qu'il le fait. Il a d'ailleurs brillamment traité du sujet dans Diabétiquement vôtre, un essai disponible en Livre de Poche en février 2017.

Ecouter le direct
Le direct