Programmes

La Nuit spéciale - Journal intime Par Philippe Garbit


Dès que l’on tient un journal, ce journal est censé être un journal intime, une sorte de journal de bord de sa vie privée, sentimentale, sexuelle, métaphysique… évidemment interdit à une lecture extérieure ! Voire… ! Il y a journal et journal, et les plus intéressants sont sans doute, pour nous lecteurs, des années, voire des siècles après, ceux dont leurs auteurs eux-mêmes ne savaient pas s’ils devaient ou non être offerts à la curiosité des « autres ».

Journal intime, le Journal de Matthieu Galey, publié en version intégrale dans la collection Bouquins ? A coup sûr, mais aussi journal littéraire, galerie de portraits plus ou moins flatteurs, réflexion sur la vie éditoriale et journalistique, les compromissions, la maladie… Journal intime, celui de Maître Maurice Garçon, qui paraît en poche chez Perrin, dans la collection Tempus ? Stricto sensu, non… mais ce journal de la guerre 1939-1945 en dit aussi beaucoup sur l’homme et son milieu, antisémite mais anti-pétainiste, détestant le nazisme et défendant de jeunes résistants. Les journaux sont toujours intimes, par ce qu’ils révèlent volontairement ou involontairement.

En compagnie de Geneviève Galey, sœur de Matthieu Galey puis de Pascale Froment, éditrice du Journal de Maurice Garçon, nous évoquerons cette étrange passion quotidienne qu’est la tenue d’un journal-passion que les archives illustreront par les exemples de Benjamin Constant, des frères Goncourt, de Jules Renard, etc…

Ecouter le direct
Le direct