LE DIRECT

Nuit - Les Femmes et la Psychanalyse 1/2, Par Albane Penaranda


"Extase" par Matthijs Maris, vers 1890 Auteur : Via Wikimedia Commons

Si à l'origine du monde il y a Courbet, à l'origine de la psychanalyse il y a Freud, certes, mais aussi des femmes. Des femmes "hystériques" pour commencer, objets d'études et d'expérimentations, patientes frappées d'un mal dont le nom, qui ne fait plus partie du vocabulaire des diagnostics, renvoyait justement à l'origine du monde. Au premier rang d'entre elles, Bertha Pappenheim, connue sous le pseudonyme d'Anna O, dont on sait que le cas a été considéré comme le moment, ou le mythe, fondateur de la psychanalyse. Mais surtout, à l'origine de la psychanalyse, des femmes qui en ses premiers temps en ont été des théoriciennes et des praticiennes, des innovatrices et des propagatrices. Les archives du programme de la première des deux Nuits que nous consacrons aux femmes et la psychanalyse nous rappellent leurs noms et leurs destins parfois tragiques : Lou Andreas-Salomé, Melanie Klein, Sabina Spielrein, Marie Bonaparte. D'autres ont laissé leurs noms dans cette histoire : Tatiana Rosenthal, Emma Eckstein, Vera Schmidt, et d'autres encore. Elles étaient russes, allemandes, autrichiennes, et juives souvent. Elles ont ouvert la voie à celles qui sont venues après qu’eut été englouti le monde européen où était née la psychanalyse. 

Qui étaient-elles ? Quelle a été leur contribution à la psychanalyse ? Pourquoi les femmes ont-elles joué un rôle si important dans l'histoire  de la psychanalyse ? Où en sommes-nous, où les femmes en sont-elles avec la psychanalyse aujourd'hui ? Telles sont les questions auxquelles nous tenterons de répondre dans cette Nuit en compagnie de deux femmes psychanalystes, Catherine Millot et Sarah Chiche, auxquelles nous nous risquerons peut-être de demander : si jamais elle existe, que veut la femme psychanalyste ? 

Vers la seconde 'Nuit - Les Femmes et la Psychanalyse' avec Caroline Eliacheff et Martine Lerude.

Profils perdus - Marie Bonaparte 2/2
1h
Les Nuits de France Culture
LE 22/04/2019

En 1987, Cécile Hamsy proposait une évocation de la très fascinante personnalité du gotha que fut Marie Bonaparte dans deux numéros de "Profils perdus"....

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.