LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Enfants gardant leurs distances dans une cours d'école

Soif de présentiel ?

57 min
À retrouver dans l'émission

"À présent" s’interroge ce soir sur le besoin, très actuel et pourtant ancien, de "présentiel". Quant à ce mot faussement symétrique, le "distanciel", que recouvre-t-il ? N’est-ce pas le vertige de l’absence qui explique la soif de présence ? Discussion avec Maxime Rovere et Dorothée Legrand.

Enfants gardant leurs distances dans une cours d'école
Enfants gardant leurs distances dans une cours d'école Crédits : Klaus Vedfelt - Getty

Un nouveau mot est apparu, désignant un besoin pourtant ancien : le présentiel. Besoin de la présence humaine, d’autrui, dans toutes les relations et par exemple dans l’enseignement. Mais que signifie ce besoin, plus pressant peut-être que la soif elle-même ? Pourquoi est-il si profond ? Nous en parlons aujourd’hui avec Maxime Rovere dont le livre, L’École de la vie, qui décrit l’expérience vivante de l’enseignement, est paru en pleine pandémie ; et avec Dorothée Legrand, qui vient de publier Écrire l’absence

Car le contraire du présentiel est-ce bien seulement cet autre mot mystérieux et faussement symétrique : le distanciel ? Et si, plus profondément, c’était en fait l’absence, avec ses tourments ? N’est-ce pas le vertige de l’absence qui explique notre soif de présence ? Comment maintenir alors la relation vivante, dans l’enseignement, la société et la vie ? Déjà : en parler, à présent.

Avec Maxime Rovere, écrivain, philosophe et traducteur et Dorothée Legrand, philosophe (Archives Husserl, CNRS-ENS) et psychanalyste.

J'aurais tendance à insister sur une présence augmentée : la présence ne s'interrompt pas. Ce qui est étonnant ici, ce n'est pas que je vous parle à distance, c'est que je sois présent à tout un environnement qui appartient à mon espace domestique. (...) Nous sommes présents les uns aux autres sur un mode qui n'est pas charnel ou visuel, mais il y a quand même de la présence. Maxime Rovere

Ayant travaillé sur l'absence, il m'est venu le  terme d'"absenciel" pour dire quelque chose qui serait le contrepoint de distanciel : une absence massive, peut-être même mortifère, dont on n'arriverait pas à sortir, dans laquelle on se sentirait coincé. On entend, hélas, de plus en plus de personnes se plaindre non pas du distanciel mais de cet "abscenciel".  Dorothée Legrand

Le grand miracle de la radio au XXe siècle c'est la pénétration directe de la voix publique - des hommes politiques, de la publicité - à l'intérieur d'un espace domestique jusqu'alors interdit, intime. Je trouve que c'est une situation intéressante qui nous incite à penser une présence qui a des modalités beaucoup plus compliquées, plus susceptibles d'être explorées (...) car au fond, la présence n'est jamais simple. Maxime Rovere

"Faire un" ce n'est pas être ensemble, ça écraserait tout. Comme Lévinas nous l'a appris, être ensemble, être avec, c'est faire au moins deux. Dorothée Legrand 

Ce qui se joue dans l'isolement que nous vivons, c'est l'impossibilité de mettre en commun la souffrance. À partir de là, soit elle se pathologise elle-même, soit on la pathologise de l'extérieur et donc elle devient un problème. Mais, la souffrance est aussi une expérience que l'on peut traverser et que l'on traverse plus facilement ensemble. Les stoïciens avancent une sorte de dicton selon lequel, il est bon d'avoir des compagnons dans son malheur. Maxime Rovere

Pour en savoir plus 

Sur Maxime Rovere 

Sa page (site Wikipédia)
Ses contributions (site du Journal Marianne)

Sur Dorothée Legrand 

Sa page sur son site internet
Ses publications (site Cairn.info)

Choix musicaux 

Morceau choisi par Maxime Rovere : "Mon amour mon ami" par Marie Laforêt - Album : Marie Laforêt vol. XIII - Label : Disque Festivals (1967)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Morceau choisi par Dorothée Legrand : "La Mort d'un oiseau" par Dominique A - Album : Toute latitude - Label : Wagram Music / Cinq 7 (2018)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • Philosophe, spécialiste de Spinoza, membre de l’Institut Néerlandais d’Etudes Avancées à Amsterdam
  • Philosophe (Archives Husserl, CNRS-ENS) et psychanalyste.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......