LE DIRECT
Une aide soignante et une résidente de l'EHPAD Alice Prin (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) à Paris.

Travail et soin : mêmes combats

57 min
À retrouver dans l'émission

La pandémie a intensifié le travail des uns, elle a changé et parfois menacé le travail des autres, compliqué et aussi révélé le travail réel de toutes et tous.

Une aide soignante et une résidente de l'EHPAD Alice Prin (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) à Paris.
Une aide soignante et une résidente de l'EHPAD Alice Prin (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) à Paris. Crédits : © Martin Bureau - AFP

La pandémie a remis le travail à sa place : au centre de la société, et de la vie humaine. Encore faut-il en tirer les conséquences. Du côté de la santé et du soin d’abord, qui est un travail, et la notion de « care » a été introduite (et n’est plus traduite) pour le montrer : quelle place pour ce « care » dans nos sociétés ? Mais aussi du côté de la pensée du travail et de sa place dans nos vies, les conditions de travail, le sens même du travail, aujourd’hui. La pandémie peut-elle nous amener à penser et vivre autrement le travail ? Il ne faut pas laisser cette question retomber. Nous en parlons avec Pascale Molinier, spécialiste du « care » et du travail en général dans leurs enjeux psychiques et sociaux, et avec Pierre-Yves Gomez qui remet le travail au coeur d’une économie concrète aujourd’hui. 

Le sens du travail 

Le travail a d'abord une dimension subjective, il y a toujours une personne qui travaille. Mais aussi une dimension collective. On ne travaille jamais seul. On se construit en travaillant grâce à nos relations avec les autres : les personnes qui bénéficient de ce travail, mais aussi les personnes sans qui on ne pourrait pas réaliser ce que l'on fait. On a beaucoup objectivé le travail en le réduisant à un résultat parfois très abstrait, une réduction extrême qui le limite à un retour sur investissement. Pierre-Yves Gomez 

La question de l’utilité profonde du travail est extrêmement importante dans nos systèmes économiques complexes, où la personne qui travaille est parfois très éloignée du résultat tel qu’il est reçu par le client ou par les personnes qui en bénéficient. Il est important d'en maintenir le sens dans des processus pouvant se montrer déshumanisants. Pierre-Yves Gomez 

Le travail du soin, un travail invisible ? 

Le confinement a révélé l'importance des activités domestiques et de soin à l'intérieur du domicile. Par exemple au niveau de l'éducation et de la garde des enfants, on a vu à quel point la privation de la génération des grands-parents a pu poser problème. Concernant les hôpitaux, les Ephad (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, ndlr), et le travail à domicile, on a pu constater à quel point ces activités de soins étaient tout simplement essentielles. Pascale Molinier 

Avec les différents confinements, les entreprises ont dû prendre en compte le fait que leurs collaborateurs devaient aussi gérer leurs enfants, et leur famille confinée. Tout cela a rendu visible le fait qu’il existe une vie de travail en dehors de la vie professionnelle. Pierre-Yves Gomez

En général, ce que l'on voit du travail, c'est le produit fini, quelque chose de palpable et visible. Mais les services à la personne ne se voient pas. On a, par exemple, très peu de traces qui nous permettent d'évaluer, dans le passé, la contribution du travail de soin, génération après génération. Les efforts, l'intelligence, et les formes de coopération qui sont mobilisées pour le faire ne se voient pas du tout. Finalement, le travail du soin comporte un certain nombre de savoirs discrets, dont l'efficacité dépend de leur invisibilité. Pascale Molinier

Pour en savoir plus 

Sur Pascale Molinier
La page de présentation et la liste des publications de la psychologue par l'Unité Transversale de Recherche Psychogenèse et Psychopathologie
Ses publications disponibles sur le site cairn.info
"C comme Care", participation de la psychologue au podcast Les mots de la science proposé par le média The Conversation
"Travail et éthique du Care", intervention de Pascale Molinier pour les Dix heures/Diseurs de l'éthique, réalisé par Patrice Dubosc

Sur Pierre-Yves Gomez
La présentation et les publications de l'économiste par l'École de Commerce, EM Lyon
Les publications de Pierre Yves Gomez dans le journal Le Monde
Son site personnel

Extraits musicaux

Morceau choisi par Pascale Molinier : "Prohibition" par Brigitte Fontaine - Album : Prohibition (2009) - Label : Polydor.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Morceau choisi par Pierre-Yves Gomez : "Davidbündlertänze, Op. 6:17. Wie aus Der Ferne" de Robert Schumann - version interprétée par Claudio Arrau - Album : Claudio Arrau joue Schumann - Label : Philips.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • Psychologue et professeure de psychologie sociale à l'Université Sorbonne Paris Nord
  • Économiste et docteur en gestion, professeur de stratégie et de gouvernance à l’EM Lyon
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......