LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Freddy McConnell au Tribeca Film Festival, 2019.

Peut-on être "homme" et "mère" à la fois ?

6 min
À retrouver dans l'émission

En Angleterre, un homme transgenre est obligé de se déclarer "mère"de l'enfant qu'il a mis au monde. Ce jeune journaliste du Guardian est tombé enceinte et a donné naissance à un petit garçon. Mais pour la justice anglaise, il est la mère de l'enfant.

Freddy McConnell au Tribeca Film Festival, 2019.
Freddy McConnell au Tribeca Film Festival, 2019. Crédits : AFP

Freddy Mc Connell est un homme transgenre et il possède un utérus.

Après un véritable parcours du combattant pour avoir un enfant, ce jeune journaliste du Guardian est tombé enceinte et a donné naissance à un petit garçon blond, comme lui. Freddy McConnell pensait que le plus dur était derrière lui.

Mais cette semaine, il a perdu le droit d’être considéré comme le père de l’enfant. 

L’histoire de Freddy McConnell est celle d’un garçon qui s’est toujours senti garçon, et qui a toujours été mal à l’aise dans son corps de fille. En 2010, il a 23 ans quand il commence sa transition pour devenir un homme.

Il fait une chirurgie de la poitrine et prend de la testostérone, qui épaissit sa silhouette et rend sa voix plus grave. Il se muscle, sa barbe pousse, et Freddy Mc Connell, qui refuse de donner son ancien prénom de fille, est enfin aux yeux de tous l’homme qu’il se "savait être" depuis longtemps. 

En 2017, une fois sa transition accomplie, plus serein et peut être plus épanoui Freddy se sent prêt à fonder une famille. 

Il décide d’assumer son désir d’enfant en cherchant à en avoir un lui même, c’est à dire, en tombant enceinte. 

La réalisatrice Jeany Finlay le suit dans ce processus pour en faire un documentaire et montrer que, malgré les troublantes apparences, Freddy McConnell ressemble à n’importe quel jeune père en devenir. 

Le documentaire, titré Seahorse, comme l'hippocampe chez qui c’est le mâle qui féconde, était diffusé par la BBC le 10 septembre.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

“Tout le monde devrait expérimenter la grossesse... Surtout les hommes”, dit avec malice la mère de Freddy.
Il va avoir son bébé et devenir, enfin, papa. 

Très jolie et touchante histoire me direz vous.  Oui, sauf que l’administration anglaise, qui lui a reconnu une identité masculine “dans toutes les circonstances” en 2016, ne l’entend pas comme ça. 

Dans le certificat de naissance du nouveau né, Freddy est inscrit comme mère de l’enfant. 

Et si Freddy ne doute pas de sa paternité ni du rapport paternel qui va le lier à son fils toute sa vie, il refuse que la reconnaissance de sa masculinité s’arrête à la parentalité. 

Puisque le cas de Freddy n’était pas prévu dans la loi anglaise, le jeune homme s’est donc tourné vers la justice, et après seize mois de procédures, le juge des familles qui a rendu sa sentence cette semaine confirme :  Freddy McConnell est la mère de cet enfant, puisqu'il l’a mis au monde. 

être une mère ou un père est lié à la conception, à la grossesse, et à la naissance de l’enfant, et ne peut être en lien avec le genre du parent

“La maternité, dit-il, c’est être enceinte et donner vie, même si vous êtes un homme”

Pour conclure, le juge a remercié Freddy McConnell d’avoir porté cette histoire devant la justice et enjoint le gouvernement anglais à combler ce vide juridique.

Le cas de Freddy Mc Connell et la décision du juge ouvre un vortex de questions que la loi anglaise ne tranche pas, et les critiques tombent de toutes parts dans la presse anglaise et sur les réseaux sociaux.

On se demande, si un homme peut, fondamentalement, donner vie, si le droit au changement d’identité est vraiment abouti, on questionne le statut des femmes qui utilise des mères porteuses puisqu’elles ne donnent pas physiquement naissance à l’enfant. Et était-il légal, en tant qu’homme, que Freddy Mc Connell accède à un traitement de fertilité réservé aux femmes ?

Pour Freddy Mc Connell, qui compte faire appel, cet histoire est loin d’être finie. 

Et en France, l’Assemblée Nationale a voté contre jeudi soir contre l'ouverture de la PMA aux personnes transgenre.  Est-ce que selon vous c’est pour éviter de devoir trancher ce genre de questions ou de cas, que les députés ont rejeté cet amendement ? 

Ecouter la réponse de Jean-Louis Touraine, médecin, député LREM du Rhône, et rapporteur de la loi de bioéthique.

Pour en savoir plus sur l'histoire de Freddy McConnell :

https://www.buzzfeed.com/patrickstrudwick/mother-no-longer-means-woman-judge-rules?utm_source=dynamic&utm_campaign=bfsharetwitter

https://www.theguardian.com/society/2019/apr/20/the-dad-who-gave-birth-pregnant-trans-freddy-mcconnell

Chroniques
8H34
25 min
L'Invité(e) actu
Jean-Louis Touraine : "Je défends une bioéthique de liberté"
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......