LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Conan, le chien militaire, nouvel "American Hero" selon le président des Etats-Unis Donald J. Trump

Conan et les barbares

3 min
À retrouver dans l'émission

Depuis une semaine, le président des Etats-Unis Donald J. Trump rend honneur à Conan, le chien militaire qui a pisté Abu Bakr Al Baghdadi. Une tentative de diversion?

Conan, le chien militaire, nouvel "American Hero" selon le président des Etats-Unis Donald J. Trump
Conan, le chien militaire, nouvel "American Hero" selon le président des Etats-Unis Donald J. Trump

C’est l’histoire d’un héros, d’un american hero en langue originale qui a participé activement à la mort du leader de Daech Abu Bakr Al Baghdadi. 

Et c’est Donald Trump lui-même qui a révélé son identité, en annonçant que le calife autoproclamé de l’Etat Islamique était « mort comme un lâche, comme un chien”. 

Comme un chien, et la comparaison canine du Président n’est pas anodine, puisque dans le même discours où il a raconté avoir regardé l’opération sur des écrans “comme au cinéma”, Donald Trump a tenu à souligner la bravoure d’un des membres du commando d’élite. 

Son nom de code est K-9, son nom civil est Conan, et c’est un chien.

Oui un dog qui a permis que personne ne soit blessé, un chien, un malinois belge “magnifique” et “talentueux” selon les mots du président. Un chien qui a pisté Abu Bakr Al Baghdadi dans le tunnel où celui ci s’est finalement donné la mort.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le mammifère héroïque, blessé pendant l’assaut, serait désormais sain et sauf et déjà opérationnel pour de nouvelles missions héroïques.

Depuis, Aux Etats Unis, les demandes de Malinois belge ont explosé cette semaine tout comme les émissions de télévision où des experts en dressage expliquent à grands renforts de vidéos l'entraînement intensif des canidés commandos qui apprennent à sauter en parachute, sentir les bombes et à sauver leurs maîtres lorsque ceux-ci sont en danger. 

Donald Trump a depuis “déclassifié” sur twitter une photo secret-défense de Conan, où le chien apparaît sur un fond blanc, ravi, la langue pendante de bonheur. Critiques du Pentagone assurant que la publication met en danger la sûreté de la Nation et rires des internautes qui déclassifient à tour de bras des photos de chiens en tous genres et en toutes situations.

Conan, déclassifié par Donal J. Trump
Conan, déclassifié par Donal J. Trump

Sur une autre photo postée par le président des Etats-Unis, un montage intitulé “AMERICAN HERO ! ” en lettres majuscules le met en scène en train de décorer Conan de la Croix de guerre, la plus haute récompense de l’armée américaine. Un autre débat, est ouvert sur la facilité du président à publier des fake news, des infox en bon français.

.
.

Car Il faut savoir qu’aux Etats Unis que les animaux domestiques des Présidents ont leur importance qu’ils disent beaucoup de leurs maîtres ou de ce que leurs maîtres veulent que l’on pense d’eux. 

Si on se rend sur le site du Presidential Pets Museum, le musée qui rend hommage et retrace l’histoire des animaux présidentiels américain, oui oui ça existe, on peut revoir le chat de Bill Clinton bien aimé des journalistes ou les chevaux de JF Kennedy en passant par le zoo complet de Theodore Roosevelt, qui logeait des perroquets, des serpents, une hyène, des ours et même... un putois.

Mais revenons-en à Donald Trump, dont une des particularités serait de ne pas aimer les animaux. 

Il est en effet le premier locataire de la Maison Blanche à se passer de ce redoutable élément de communication politique. Enfin, jusqu’à maintenant. A quelques mois des prochaines élections présidentielles, embourbé dans une procédure de destitution en cours, et alors que la figure montante de la course démocrate Elisabeth Warren fait le buzz sur les réseaux avec les vidéos de Bailey, son golden retriver, Donald Trump, l’homme qui n’aimait pas les chiens fait diversion et se montre désormais en amoureux des bêtes, guerrières de préférence. 

Le chien Conan est désormais attendu à la Maison Blanche où il sera reçu avec les honneurs pour une nouvelle séquence médiatique, et l’adoption n’est plus très loin. Le charme de Conan sauvera t-il Trump de la destitution? Affaire à suivre. 

par Mattéo Caranta

Chroniques
8H34
26 min
L'Invité(e) actu
Ghaleb Bencheikh : "L’éducation et la culture sont des antidotes à la radicalisation"
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......