LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
SMITH

SMITH : "Le rêve est précisément mon travail"

3 min
À retrouver dans l'émission

Un court entretien avec un artiste à partir de cette question : à quoi rêvez-vous ? SMITH, photographe, y répond au micro d'Arnaud Laporte.

SMITH
SMITH Crédits : © Nadège Piton

Après avoir exploré les pensées matinales des artistes la saison passée, Arnaud Laporte s’intéressera cette année à leurs rêves. Un court entretien avec l’invité que l’on retrouve le soir même à 19h dans Affaires Culturelles, pour un moment éminemment subjectif.

Aujourd'hui avec le photographe et plasticien SMITH à l'occasion de son projet "Désidération (Anamanda Sîn)" présenté dans le cadre des Rencontres de la Photographie à Arles, à l’Espace Monoprix (à voir jusqu’au 27 septembre 2021, catalogue de l'exposition disponible aux éditions Textuel).

SMITH : "Il se trouve que le rêve est précisément mon travail. Il y a six ans, j'ai échafaudé une œuvre nommée Traum, c'est-à-dire "rêver" en allemand, né d'un rêve qui se déroulait dans une station service. Et à l'instant, justement, pour vous répondre, j'ai arrêté la voiture et décroché mon téléphone depuis une station service absolument identique à celle de mon rêve. Donc, je pense que je vous réponds depuis un rêve. 

Parmi les formes que prit Traum, il y avait un film. Le protagoniste y transparaissait depuis son propre rêve comme depuis un magma métamorphique et finissait par en émerger sous une nouvelle forme qui ventriloquait un texte de Jean-Luc Nancy nommé Tombe de Sommeil. Le personnage se voyait disparaître dans ce rêve et il déclarait alors : "À mes propres yeux, qui ne regardent plus rien, qui sont tournés vers eux mêmes et vers la tâche noire en eux, je ne me distingue plus." Un peu plus loin dans son livre, Nancy écrivait ceci du rêve de la veille et de la rêverie : "Dans l'étendue du nulle part, dans la part nulle de ce monde éclipsé et ramassé au point de l'égalité dormante, parfois, survient le rêve. Le rêve comme la veille, pareil à elle et en tant qu'elle. La rêverie fragile décolore le réel et repeint sur lui, à plat, sans profondeur, en minces couches contigües, un monde somnolent dans lequel le rêveur s'enfonce et se perd. Lorsqu'il est parvenu là où ne subsiste plus la moindre épaisseur ni la moindre densité d'aucune espèce de dehors, le rêve peut se lever, ou plutôt il peut se répandre, à la manière d'une peinture paresseuse lentement déposée sur la toile noire, étalée au fond du sommeil."

Jean-Luc Nancy était mon directeur de recherche pendant quelques années d'un travail de thèse. Il s'est éclipsé il y a une semaine, tombé dans un sommeil infini, et je relis son livre au bord de l'autoroute qui me conduit à Paris depuis la Dordogne, pays où des humains descendaient il y a vingt mille ans au gré des grottes pour y peindre leurs rêves et observer les étoiles. Hier soir, je n'arrivais ni à dormir, ni à rêver, alors j'ai ouvert une fenêtre pour regarder le ciel qui était parfaitement dégagé. On voyait les étoiles qui brillaient de tout leurs cœurs en fusion mais qui n'affleuraient qu'à peine, qui se maintenaient péniblement au seuil du visible. Un ciel effacé par les lumières des villes, les clignotement des avions et les ribambelles de satellites. 

Donc je vous réponds enfin, voilà à quoi je rêve cette nuit et aussi tous les jours : à inventer avec mes compagnons, avec d'autres, une remédiation aux étoiles qui manque, une manière de vivre avec elles sur Terre, depuis le fond des grottes et les coeurs des villes, de les faire vivre en nous, à l'intérieur de nous, pour rendre au ciel et aux autres vivants l'obscurité que notre mode de vie leur a enlevé, et pour retrouver la noirceur somptueuse de l'égalité dormante dans le sommeil retrouvé d'un grand rêve collectif."

Pour écouter le grand entretien avec SMITH dans Affaires Culturelles, cliquer ci-dessous :

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......