LE DIRECT
Agnès Thurnauer

Agnès Thurnauer : « La créativité va être un ferment absolument fondamental dans les années qui viennent »

3 min
À retrouver dans l'émission

Un court entretien comme une humeur du jour à partir de cette question : À quoi pensez-vous ? la plasticienne Agnès Thurnauer, y répond au micro d'Arnaud Laporte.

Agnès Thurnauer
Agnès Thurnauer Crédits : Galerie Fernand Léger

Chaque matin, comme un avant-goût du grand entretien du soir, à 19h dans l'émission Affaires Culturelles, Arnaud Laporte interroge ses invités sur ce qui les occupe, les préoccupe dans l’actualité, leur quotidien ou leur pratique artistique. La question est simple : "À quoi pensez-vous ?" 

Aujourd’hui, avec, Agnès Thurnaueur, plasticienne dont l’exposition « La traverser » est visible jusqu’au 23 janvier à la galerie Michel Rein à Paris. A quoi pense-t-elle ce matin ?

J'ai en tête un petit épisode qui m'accompagne et qui revient plus précisément en ce moment parce qu'il me paraît avoir un lien avec ce que nous traversons. Il est tiré d'un livre de Marianne Alphant, « Claude-Monet, une vie dans le paysage ». A un moment dans cette odyssée extraordinaire dans la vie de Claude-Monet, le livre fait référence au moment où, en 1892, Claude Monnet, peintre des paysages et de l’horizontalité décide de s’attaquer à la verticalité en peignant la Cathédrale de Rouen. (…) Pour peindre cette cathédrale, dont il va tirer ses 28 tableaux (qui sont une révolution dans l'histoire de l'art parce que c'est une invention de la modernité, de la planéité, etc.) (….) il va obtenir de construire une espèce de placard qui fait de la taille, de la largeur de la fenêtre et d'une profondeur d'un mètre (dans les cabines d'essayage d'un magasin pour avoir le meilleur point de vue). Et c'est de ce réduit, dans lequel il n'a absolument aucun recul, qu'il va peindre cette révolution, c'est à dire qu'il va avoir cette vision qui nous a apporté autant et qui continue d'apporter tous les jours.   
Je trouve que cet épisode n'est pas sans lien avec le fait que nous sommes tous actuellement entravés, confinés et réduits dans nos mouvements. C'est peut être l'occasion, aussi, dans cet entravement de réfléchir et d'arriver à produire des visions nouvelles, qu'on soit artiste ou qu'on le soit pas. Au-delà de la question de la culture dont on a crucialement besoin, je pense la créativité va être un ferment absolument fondamental dans les années qui viennent. C'est très important de la garder. 

🎧 Pour écouter Agnès Thurnauer dans Affaires Culturelles, c'est par ici  ↓ :

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......