LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Portrait d'Hervé Le Tellier

Hervé Le Tellier : « Dans « Roue libre », Cécile Guilbert a une réflexion sur l'art et la culture extrêmement salutaire à lire »

2 min
À retrouver dans l'émission

Un court entretien comme une humeur du jour à partir de cette question : À quoi pensez-vous ? L'écrivain, Hervé Le Tellier, dont le dernier roman, "L'anomalie", parait chez Gallimard y répond au micro d’Arnaud Laporte...

Portrait d'Hervé Le Tellier
Portrait d'Hervé Le Tellier Crédits : Joël Saget - AFP

Chaque matin, comme un avant-goût du grand entretien du soir, à 19h dans l'émission Affaires Culturelles, Arnaud Laporte interroge ses invités sur ce qui les occupe, les préoccupe dans l’actualité, leur quotidien ou leur pratique artistique. La question est simple : À quoi pensez-vous ? Un moment éminemment subjectif… 

A quoi pensez vous ?

Hervé Le Tellier. Pour préparer ma réponse, je me suis dis que j'allais justement ne pas penser à ce à quoi je pensais, pour être totalement spontané, mais ça n’est pas si simple. Pour vous répondre, j'ai quitté une réunion de l'Oulipo - une réunion hybride où certains oulipiens étaient en connexion vidéo et d'autres étaient rassemblés en une sorte de réunion, non virtuelle, chez l'un d'entre nous - et je me dis que les réunions ont bien changées. On vit de plus en plus dans un monde d'interconnexions sans déplacement, de contacts sans contact. Avec l'absence de contacts, d'embrassades, de serrements de mains, je trouve qu’on commence sérieusement à manquer de relations sociales et je serais assez content qu'on arrive à se débarrasser de cette petite chose qu'on appelle un virus. 

Alors, je me replie sur des livres, et, en ce moment, je suis en train de lire un livre formidable de Cécile Guilbert qui vient de sortir et qui s’appelle Roue libre(Flammarion). Je trouve que Cécile Guilbert a une réflexion sur l'art et la culture, sur la manière dont se déroulent les interconnexions, dont se passe l'évolution du monde de l'art, sur comment il peut y avoir une littérature du confinement, un art des robots… et toute une série de réflexions sur le rapport entre l'art et l'argent aussi, qui sont extrêmement salutaires à lire. C'est ma lecture, assez agréable, du moment. Cela m’amène à penser à d'autres penseurs, à penser autrement, à réfléchir à ce qui nous environne, à savoir ce qui est de l'ordre de l'art et ce qui est de l'ordre d'autre chose. Les écrivains s’imaginent en dehors de l’art, on pense qu’on est un peu des artisans et voir un monde de l'art qui tourne autour de l'œuvre unique, de la glose sur l'œuvre - toute une série de choses qui ne relèvent pas du tout de l'artisanat, de la parole et du langage, qui forment un livre - c'est toujours intéressant à regarder de loin. C'est un sujet qu'on peut se poser en permanence ce rapport entre l'œuvre unique et le collectif. 

Hervé Le Tellier, mercredi 30 septembre 2020.

Son actualité : "L'Anomalie" (Ed. Gallimard)

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......