LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lola Lafon

Lola Lafon : "En se frottant à la fiction, on peut se rendre à soi-même"

3 min
À retrouver dans l'émission

Un court entretien comme une humeur du jour à partir de cette question : À quoi pensez-vous ? La romancière Lola Lafon, qui signe son nouveau roman "Chavirer" aux éditions Actes Sud, y répond au micro d’Arnaud Laporte. Un moment au présent éminemment subjectif...

Lola Lafon
Lola Lafon Crédits : Lynn S.K

(Retrouvez Lola Lafon pour un grand entretien au micro d’Arnaud Laporte à 19h dans l'émission Affaires Culturelles du 03/09/2020, ou en réécoute et podcast.)

À quoi pensez-vous ?

Lola Lafon Je pense à un événement qui s'est passé il y a deux ans, au moment où j'ai commencé l'écriture de Chavirer. Un théâtre m'a proposé d'aller faire un atelier d'écriture dans un lycée en Normandie et j'ai fait six séances avec une classe de seconde. Le dernier jour, j'ai demandé aux élèves si ça leur avait plu, de façon un peu banale. Il y a eu des réponses convenues et là, un jeune homme qui avait beaucoup participé s'est levé. Il s'est levé et m'a dit "Je voudrais dire quelque chose". Il a sorti une lettre de sa poche et a dit "Je voudrais la lire devant tout le monde". Là, j'ai vraiment commencé à avoir le coeur qui bat et je me suis demandé ce qu'il se passait. Il a interrompu le déroulement des choses, et il a commencé par remercier ses camarades de leur soutien, de leur amitié. Et je ne peux pas dire qu'il ait fait un coming out parce que son homosexualité était quelque chose qu'il disait, même pendant l'atelier : il en parlait, et dans la nouvelle qu'il avait écrite il parlait aussi des agressions homophobes dont il a été victime. Mais dans cette lettre qu'il nous a lue à nous, aux adultes qui étaient dans la pièce et aux élèves, il a remercié très étrangement et puis il a dit "je pensais qu'écrire une fiction, c'était un truc de vieux, mais ça m'a fait devenir moi même". Ça m'a tuée cette lettre. J'ai tout fait pour ne pas pleurer parce que ç'aurait été assez ridicule, et je l'ai remercié. Et voilà, je n'arrive pas à oublier ce jeune homme de 15 ans et le geste qu'il a eu ce jour là, qui relevait vraiment d'une décision.  

On demande souvent aux artistes s'ils pensent que l'art peut changer le monde, changer les gens. Très concrètement, cette expérience dit que oui ?

C'est une expérience qui dit que le fait pour ce jeune homme de se frotter à la fiction, de créer des personnages, l'avait rendu à lui-même. C'est ça qui m'a étonnée, cette maturité : il a vraiment eu une approche de l'écriture qui était très mature.  Ça avait changé sa vie et il voulait nous le faire savoir. 

On en reparlera dans Affaires Culturelles, mais ça a changé votre vie de devenir auteure ?

Oui, tout à fait. 

Lola Lafon, le jeudi 3 septembre 2020

  • Chavirer de Lola Lafon est disponible aux éditions Actes Sud
Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......