LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Nadine Sierra

Nadine Sierra : "Je vis le rêve d'être libre en tant que femme"

3 min
À retrouver dans l'émission

Un court entretien avec un artiste à partir de cette question : à quoi rêvez-vous ? La cantatrice Nadine Sierra y répond au micro d'Arnaud Laporte.

Nadine Sierra
Nadine Sierra Crédits : Merry Cyr

Après avoir exploré les pensées matinales des artistes la saison passée, Arnaud Laporte s’intéresse cette année à leurs rêves. Un court entretien avec l’invité que l’on retrouve le soir même à 19h dans Affaires Culturelles, pour un moment éminemment subjectif. 

Aujourd'hui avec Nadine Sierra, cantatrice, soprano. Elle sera à l’affiche de la reprise de Rigoletto de Verdi (dirigé par Giacomo Sagripanti et mis en scène par Claus Guth) du 23 octobre au 24 novembre à l’Opéra Bastille.  A quoi rêve-t-elle ? 

"Je pense que Gilda (le rôle qu’elle interprète dans Rigoletto) et moi partageons un rêve similaire. Malheureusement, elle, elle ne peut pas réaliser son rêve, mais elle et moi vivons le rêve d'être libre en tant que femme et ne tolérons pas qu’être femme nous empêche d’accomplir ce que l’on veut accomplir. J’ai toujours été là-dedans, même quand j’étais toute petite. J’avais un goût pour l’indépendance : être loin de ma famille, de mes parents, pour devenir chanteuse d’opéra. J’étais très jeune quand ce rêve s’est présenté. J'avais 10 ans quand j'ai découvert que je voulais être chanteuse d'opéra, et on m’a donné l’occasion, alors, de déployer mes ailes et de me trouver, ce qui explique pourquoi j’en suis là aujourd'hui. Je suis toujours en train de réaliser ce rêve, parce que je ne suis pas si vieille j'ai encore quelques années de carrière devant moi, et c’est très agréable de vivre un rêve qui s’est formé aussi tôt dans ma vie". 

Quand un rôle est associé à une si belle musique, ça peut complètement envahir les rêves. 

Quand j'avais, je crois, 18 ans, j’ai appris le rôle de Gilda pour la première fois, et elle est devenue une sorte d'obsession pour moi, associée à mon rêve de devenir une chanteuse d'opéra, de poursuivre mon apprentissage. Elle a été mon premier rôle, mon premier grand rôle, celui qui m’a permis d’impulser ma carrière et d’entreprendre ma trajectoire dans la musique. Ce rôle a cristallisé mon rêve, d’une certaine manière, et il m'a ouvert beaucoup de portes, ce à quoi je ne m'attendais pas vraiment. C’est ce qu’il y a de mieux avec le rêve. On peut avoir une image, un fantasme, et puis la réalité se révèle encore plus douce que l'idée."  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

🎧 Pour retrouver Nadine Sierra en grand entretien dans les Affaires Culturelles d’Arnaud Laporte, c’est par ici ▼

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......