LE DIRECT
Alain Corbin
Épisode 2 :

Un parcours provincial qui mène à la Sorbonne

30 min
À retrouver dans l'émission

Etudiant pendant la guerre d’indépendance de l’Algérie, trentenaire en mai 68, Alain Corbin demeure pourtant durant toute sa carrière à l’écart des événements et des engagements politiques. Il est élu professeur à la Sorbonne en 1986 après l’avoir été à l’université de Tours.

Alain Corbin
Alain Corbin Crédits : Louis MONIER/Gamma-Rapho - Getty

Etudiant pendant la guerre d’indépendance de l’Algérie, trentenaire en mai 68, Alain Corbin demeure pourtant durant toute sa carrière à l’écart des événements et des engagements politiques dont il est le contemporain. Il est élu professeur à la Sorbonne en 1986 après l’avoir été à l’université de Tours.

Alain Corbin n’a pas fait ses études à Paris. Il n’est pas non plus passé par l’Ecole normale supérieure. Mais ces différences avec beaucoup des grands universitaires qui lui sont contemporains ne l’ont pas empêché de bénéficier d’une reconnaissance institutionnelle. En sortant d’un internat extrêmement sévère, une fois le bac obtenu, il refuse de s’enfermer dans les classes préparatoires. Et comme il le dit dans nos entretiens, dans le bocage normand, il n’avait jamais entendu parler de ce cursus d’excellence. L’histoire et celle du XIXè siècle en particulier sont ses passions : il s’inscrit pour l’étudier à l’université de Caen. Une fois agrégé, il est nommé professeur dans un lycée de Limoges en 1959, et très vite, le voici appelé en Algérie. 

Le choix entre l’indépendance de l’Algérie ou l’Algérie française n’est pas une question pour lui : Alain Corbin n’est pas politisé, et il est prévenu contre le Parti communiste que rejoignent tant d’intellectuels de sa génération. L’historien Pascal Ory a d’ailleurs écrit à propos de Corbin qu’il n’avait pas le sens de la lutte des classes mais qu’il y avait en lui, grâce à son enfance en Normandie auprès des paysans, « une imprégnation religieuse et un sens du tragique ». Il a aussi un rapport apaisé à son milieu social et au catholicisme. De retour d’Algérie en 1960, Alain Corbin reprend sa place à Limoges et traverse mai 68 sans y prendre part. L’université de Tours le nomme professeur en 1975, et la Sorbonne, (ce que l’on appelle aujourd’hui Paris I), en 1986. 

Par Virginie Bloch-Lainé, réalisation, Massimo Bellini, prise de son, Yann Fressy.

Bibliographie

Pour aller plus loin

Intervenants
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......