LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
André Gide, 1928. Photo : Ullstein bild.
Épisode 4 :

"J'ai épousé la théorie communiste avec enthousiasme et, je peux dire, avec aveuglement"

30 min
À retrouver dans l'émission

Un voyage au Congo et la découverte des réalités coloniales poussent André Gide à s'engager politiquement. Avec passion et exaltation, il adhère aux théories communistes.

André Gide lors de son voyage en U.R.S.S le 02/01/1954.
André Gide lors de son voyage en U.R.S.S le 02/01/1954. Crédits : Getty

En 1925, Gide entreprend un long voyage au Congo :

C'est un voyage que je m'étais promis de faire depuis très longtemps. Ce qui m'attirait au Congo, c'était d'abord l'inconnu, c'était un voyage presque d'aventure, personne n'allait au Congo. Quand je parlais de ce projet, il n'y eut pas une personne pour approuver ce voyage. C'est une chose assez curieuse que, pour tous les actes très importants de ma vie qui portèrent à conséquence, je crois qu'il n'y en a pas eu un seul qui ne fut désapprouvé par tout mon entourage et par mes amis. 

Là-bas, il découvre l'injustice et le racisme des grandes compagnies concessionnaires. Son témoignage indigné est même lu à la Chambre par Poincaré. L'écrivain espère alerter, pense que son témoignage "n'a pas été complètement inutile" mais il ne s'illusionne pas sur ses effets.

À son retour d'Afrique, André Gide s'engage politiquement :

J'ai épousé la théorie communiste avec enthousiasme et je peux dire, avec aveuglement, estimant que, sans doute là, d'après ce que certains témoins nous disaient, il y avait une solution sociale à cette horreur qu’est l'exploitation de l'homme par l'homme. Je m'y adonnais de tout cœur.

Élève consciencieux, l'écrivain raconte :

J'ai lu pendant des mois assidûment Marx sans presque y rien comprendre. Il y a peu de lecture qui ait exigé de moi une pareille patience, pareille assiduité, pareil ennui.

Malgré un voyage en U.R.S.S. où il est reçu avec tous les honneurs, il se détourne de ses idéaux :

C'est peu à peu, à l'usage que j'ai compris qu'il fallait dire oui et amen à tout. Je n'en voyais pas le danger

Une série d'entretiens produite par Jean Amrouche, réalisée avec l'écrivain à partir d'entretiens de 1949 et présentée en 2005 par Laure Adler. Réalisation : Doria Zenine et Vanessa Nadjar. Attachées de production, Daphné Abgrall et Odile Joëssel. Coordination : Sandrine Treiner.

Pour aller plus loin 

Bibliographie sélective 

Intervenants
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......