LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Ariane Ascaride et Alain Lenglet, sociétaire de la Comédie-Française - réveillon 1er janvier 1980
Épisode 2 :

Paris, le Conservatoire

29 min
À retrouver dans l'émission

Ariane Ascaride sait d'où elle vient, le César de la Jeannette de Marius ne pouvait lui faire perdre le Nord. Déroulant le fil de son histoire, elle raconte le parcours d'une enfant de Marseille, avec Naples et le théâtre pour arrière-pays, d'une comédienne devenue populaire sans jamais se trahir.

Ariane Ascaride et Alain Lenglet, sociétaire de la Comédie-Française - réveillon 1er janvier 1980
Ariane Ascaride et Alain Lenglet, sociétaire de la Comédie-Française - réveillon 1er janvier 1980 Crédits : Coll. personnelle

En 1976, après des études de sociologie à L'Université d'Aix-en-Provence, Ariane Ascaride monte à Paris où elle intègre le Conservatoire National d'Art Dramatique.    Elle y suit les cours d'Antoine Vitez et de Marcel Bluwal. 

Ah ! Je suis tellement contente de parler de Mademoiselle Lamberton à la radio ! C'est quand même elle qui m'a appris à marcher comme une fille. Parce que je marchais comme un grenadier quand je suis arrivée au conservatoire de Marseille !

Des rencontres marquantes qui devaient révéler à la jeune fille qu'elle était, la comédienne qu'elle allait devenir. Des regards qui l'accompagnent toujours aujourd'hui dans son travail. "Je n'aurais peut-être pas pu continuer le métier de comédienne sans Marcel Bluwal", confie-t-elle.

Antoine se servait de sa classe comme d'un laboratoire dramaturgique. Marcel, c'était plutôt de l'importance de faire entendre le théâtre pour transformer le monde, de notre responsabilité en tant qu'acteur de faire entendre Bertold Brecht et d'autres, et pas seulement de se montrer sur scène...

Le Conservatoire, ce fut aussi la rencontre de camarades avec lesquels se sont nouées des amitiés indéfectibles, avec Jean-Pierre Darroussin notamment, qui allaient trouver leur prolongement sur grand écran pendant plusieurs décennies. 

Car après le Conservatoire, Ariane avait un rendez-vous. À l'Université, elle avait croisé la route d'un jeune homme, marseillais de l'Estaque et très politisé, que démangeait le désir de la mise en scène. 

Pour Ariane Ascaride et Robert Guédiguian, avec leur histoire d'amour, commençait alors une aventure cinématographique dont ils ne pouvaient imaginer qu'elle les mènerait aussi loin. 

Théâtre

Filmographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......