LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Ariane Ascaride
Épisode 5 :

Aujourd'hui et après

29 min
À retrouver dans l'émission

Ariane Ascaride sait d'où elle vient, le César de la Jeannette de Marius ne pouvait lui faire perdre le Nord. Déroulant le fil de son histoire, elle raconte le parcours d'une enfant de Marseille, avec Naples et le théâtre pour arrière-pays, d'une comédienne devenue populaire sans jamais se trahir.

Ariane Ascaride
Ariane Ascaride Crédits : Richard Schroeder-Contour by Getty Images - Getty

"Je rentre à la maison".... c'est ce que se dit Ariane Ascaride chaque fois qu'elle descend l'escalier de la gare Saint-Charles, en retrouvant l'air, la lumière, les couleurs, les bruits et les éclats de voix de sa ville natale. 

Marseille qui change mais doit rester la même, tourner le dos au folklore, à la "gentrification", et faire du bruit encore, crier encore. De toute sa colère, lorsque des immeubles s'effondrent sur leurs habitants, que des quartiers s'enlisent dans la misère. Ariane Ascaride dit qu'il n'y a pas de fatalité. Elle affirme qu'il faut se battre, que chacun a droit à la beauté, et que ceux qui viennent après nous ont toute sa confiance.

"Transmettre" est le mot qui revient dans les paroles de l'enfant de la République qu'elle affirme être. Transmettre la culture, le sens des combats du siècle passé et la mémoire de ses crimes. 

Transmettre et affirmer que "réussite" n'est pas synonyme de trahison et d'oubli de sa classe et de son histoire. Dans ses promenades à la Pérec, elle retrouve encore dans celui d'aujourd'hui, le Marseille populaire d'hier, le parfum des rues où elle courait enfant ; le temps du numéro huit de la rue d'Alger et des livres qui étaient son refuge. 

Flaubert, Balzac, Anna Seghers, Joyce Carol Oates, Triolet, Aragon, elle y revient toujours. Un amour de la littérature et de la poésie qui ne quittera jamais la comédienne qui le fait partager, sur scène, dans ses lectures publiques. Au terme de ces entretiens, c'est avec Aragon qu'elle a voulu prendre congé :

Malgré tout je vous dis que cette vie fut telle / Qu’à qui voudra m’entendre à qui je parle ici                                                                                                                                                 N’ayant plus sur la lèvre un seul mot que merci / Je dirai malgré tout que cette vie fut belle                                                        

Théâtre

Filmographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......