LE DIRECT
Arielle Dombasle
Épisode 2 :

L'amour de Man'ha et le Théâtre adoré au fond du jardin

29 min
À retrouver dans l'émission

Arielle Dombasle nous entraîne avec elle sur les traces de sa singulière grand-mère maternelle, l'écrivaine, peintre et poétesse, Man'ha Garreau-Dombasle... Son « abuelita », la seule qui, dit-elle, lui donnera « la force primordiale d'exister ».

Arielle Dombasle au Mexique
Arielle Dombasle au Mexique Crédits : Sonia de la Rosière

Hier soir, à l'issue d'un premier entretien, nous avons quitté une petite Arielle Dombasle gringuita jouant pieds nus avec les enfants de son quartier, dans le parc faisant face à l'imposante villa de ses parents à Mexico. Une petite étrangère presque honteuse de son statut d'enfant privilégiée, qui demande au chauffeur la conduisant chaque matin à l'école de l'arrêter deux blocs avant pour... ne pas en rajouter. Une petite fille enfin dont la joyeuse insouciance doit faire face très tôt, dans ce pays soumis aux tremblements de terre, à un séisme d'ordre beaucoup plus intime : la perte d'une mère. 

Et c'est sa grand-mère maternelle, l'écrivaine et poétesse Man'ha Garreau-Dombasle, qui la prend d'abord sous son aile dans le midi de la France et l'aide à se reconstruire. Puis, de retour à Mexico dans une famille recomposée à la hâte – à la hache peut-être –, la jeune Arielle se découvre une sœur de cœur en même temps qu'une complice de jeu, sur la scène d'un premier théâtre bricolé au fond du jardin et portant fièrement ces mots peints en or : le Théâtre adoré

Ma grand-mère est morte à cent deux ans, cette adorable abuelita, qui a continué à faire une promenade tous les jours et qui était comme une sorte de petit tanagra, la tête haute, une figure merveilleuse, qui laissait des traces très légères sur le sable dans ses promenades. (...) Une grande poétesse qui a commencé à écrire à l’âge de quinze ans des poèmes étonnants.  Arielle Dombasle

Elle a traduit Fahrenheit 451. Elle a rencontré Ray Bradbury au Mexique, il faisait de l’auto-stop et elle était dans sa voiture de diplomate. Elle l’a pris en stop et ils sont devenus amis pendant soixante ans, avec une correspondance intense. Donc moi aussi, j’ai bien connu Ray Bradbury.  Arielle Dombasle

Une série d'entretiens proposée par Philippe Bresson, réalisée par Anne-Pascale Desvignes. Attachée de production : Daphné Abgrall. Prise de son : Raymond Albouy.

Pour en savoir plus

Livres cités

  • Fahrenheit 451, Ray Bradbury.
  • Le déclin du mensonge, Oscar Wilde.
  • Le songe d'une nuit d'été, Acte 2, scène 2  et 3. William Shakespeare.
  • Lune , Man'ha Garreau-Dombasle, Aztlan : Songes mexicains.
  • Carlos Fuentes, "Le baroque contre l’orthodoxie", article paru en 1990.
  • Brûlant secret, Stefan Zweig.

Première diffusion le 12 mai 2015

Nouvel album

Arielle Dombasle & Nicolas Ker, « Empire » Nouvel album au printemps 2020 – (Barclay-Mercury)  

Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......