LE DIRECT
Le médecin généticien et essayiste Axel Kahn aux ruines de Crozant (23), août 2015
Épisode 4 :

Génotype d’un trop plein de vivre

31 min
À retrouver dans l'émission

Axel Kahn mène depuis toujours une vie qu’il a choisie intense, foisonnante, exigeante. Une vie jamais trop remplie, entre la direction de ses recherches, de ses équipes, puis d’institutions et d’une des plus grandes universités de médecine de France.

Axel Kahn aux ruines de Crozant (23), août 2015
Axel Kahn aux ruines de Crozant (23), août 2015 Crédits : Manu Savoy

Du suicide de son père, il s’est tissé un fil d’Arianne déterminant dans sa manière de vivre, entre le goût de l’effort, du labeur, du plaisir et de l’évitement de l’ennui. Et de lutter contre le gâchis, de temps et d’énergie, absolument. Son ardeur est vive, son esprit véloce, sa volonté inépuisable. L’évitement du gâchis a été sa force motrice, au point d’en être un véritable credo : celui de ne pas savoir exploiter et mettre à profit son potentiel. En y dénonçant presque une faute morale. 

De ma vie, je ne regrette rien. Enfin, si, je regrette des amours perdus, la mort de mon papa, mais, in fine, dans le fil d’une vie, dans ce qui construit l’architecture d’une vie, tout a eu un rôle que je ne rejette pas.

"Le symbole de l’université est intellectuellement magnifique"

Ses années à la direction de l’université Paris Descartes feront partie des plus grisantes qu’il ait vécues. Une période dont il garde un souvenir particulièrement fort, puisque l'université est pour lui le terrain où se développe le meilleur de la connaissance et on se mêle des esprits d’une incroyable diversité dont il a pu se nourrir intellectuellement. L’idée que l’université est une grande communauté à réformer, à une époque de grande restructuration, l’a beaucoup stimulé, avec cette idée controversée mais qu’il défend de l’autonomie des universités. Premier président de la première université autonome.

Le symbole de l'université est celui du grand chêne, du grand arbre, qui pour grimper dans le ciel, doit plonger ses racines très loin dans le sol, dans le passé, tendre ses branches pour côtoyer le ciel de l’avenir.

Derrière cette hyperactivité, cette omnipotence, il ne faut pas pour autant y voir un défi personnel ou un challenge envers ses aînés, mais plutôt une forme d’hédonisme. Le plaisir d’agir, la soif d’accomplir. Adorant sa vie, il a fait feu de tout bois en privilégiant l’excitation et le plaisir de l’esprit. Tout en conservant une certaine exigence et éthique de vie. Une éthique qu’il s’applique à lui-même et aux objets même de la connaissance et du progrès scientifique. 

Une série d’entretiens produite par Céline Loozen, réalisée par Doria Zenine. Prise de son : Yann Fressy. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner. 

Pour aller plus loin

Bibliographie sélective

Intervenants
  • Président de la Ligue contre le cancer, médecin, généticien et essayiste
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......