LE DIRECT
L' historien Benjamin Stora en 2000, à Rabat (Maroc)
Épisode 2 :

L’acculturation d’un enfant de la guerre

29 min
À retrouver dans l'émission

1955. Un soldat français installe une mitrailleuse à la fenêtre de sa chambre. Il tire sur des Algériens. Détonations assourdissantes et odeur mélangée de souffre, de nitrate et de charbon de bois. Ainsi commence la guerre d’Algérie pour le petit Benjamin Stora qui rêve désormais d’ailleurs...

Benjamin Stora (à gauche) avec ses parents et sa sœur sur la place de la Brèche à Constantine, en Algérie, en 1951 Auteur :
Benjamin Stora (à gauche) avec ses parents et sa sœur sur la place de la Brèche à Constantine, en Algérie, en 1951 Auteur : Crédits : © Archives privées Benjamin Stora

A Constantine, même si la guerre fait quelques incursions, la vie semble s’écouler comme d’habitude au rythme nonchalant de la Méditerranée.

On vivait au rythme d'une ville provinciale, au rythme lent. Le cinéma le samedi soir, les mêmes films qui sortaient à Paris arrivaient à Constantine. Il y avait beaucoup de films américains, je me souviens très bien avoir vu Le pont de la rivière Kwaï, Les dix commandements.

Gorges du Rhummel de Constantine
Gorges du Rhummel de Constantine Crédits : Archives privées © Benjamin Stora

Il faut dire qu’au début, personne n’imagine qu’un jour la France pourrait partir de cette colonie devenue trois départements. Alors pourquoi s’en faire ? Sauf que chez les Stora où on est SFIO depuis 1936 et le Front Populaire, on se méfie des ultras de l’Algérie française. Car personne n’a oublié que 10 ans auparavant, ils avaient tous été vichystes et antisémites. Alors on votait Guy Mollet qui était pour l’Algérie française, comme François Mitterrand. 

Il y a cette croyance, en particulier dans la communauté juive, que la France est là depuis trop longtemps et que ce n'est pas possible qu'elle s'en aille. Je veux dire, c'est quelque chose est inimaginable dans la conscience. 

Par exemple la famille Stora, connaissait très bien des familles musulmanes, des gens très engagés aussi du côté de la culture comme Ferhat Abbas, le docteur Bendjelloul, un grand notable musulman qui était aussi un ami de ma famille. Ces deux grandes figures algériennes étaient à la fois très engagées sur une forme d'autonomisation de l'Algérie par rapport à la France, c'est-à-dire de reconnaissance de leur personnalité, de reconnaissance de leur histoire, de leur langue, de leur religion, l'islam. Mais en même temps, très attachés à la République. 

L'exil en France... 2 valises par personne pour emporter toute une vie...

Mais l’engrenage infernal de la guerre s’impose un siècle après l’arrivée des Français malgré les Camus, Tillion, Roblès, Roy et autres Lazarus. Puis le renouveau de l’espoir avec l’arrivée en 1958, du Général De Gaule. Mais quand finalement et tardivement tout le monde comprend que cette Algérie, il va bel et bien falloir la quitter, c’est l’angoisse qui embrasse la famille Stora, les parents comme les enfants qui les regardent s’inquiéter pour l’avenir dans une France que personne ne connaît vraiment. Et puis c’est le départ. La rupture. L’exil. Le traumatisme.

Fin 61, début 62, on sait que c'est une situation de basculement qui va s'opérer. (...) Avec l'armée qui patrouillait dans les rues, les barbelés, le couvre feu, etc. on savait que c'était une guerre. (...)  Est-ce que l'on part ou est-ce que l'on reste, ça devient de plus en plus tranché. Une large majorité qui dit grosso modo où est ce qu'on va aller? Qu'est ce qu'on va devenir? Comment ça va se passer pour nous, tout ça sur fond général d'attentats de l'OAS toutes les nuits. 

Une série d'entretiens produite par Alain Lewkowicz, réalisée par Delphine Lemer. Prise de son : Benjamin Perru. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

Pour aller plus loin

Bibliographie sélective 

  • France-Algérie, les passions douloureuses (Albin Michel, 2021).
  • Penser les frontières. Régis Debray et Benjamin Stora avec Alexis Lacroix (Ed. Bayard, 2021).
  • Une mémoire algérienne (Ed. Robert Laffont, 2020).
  • Retours d'Histoire - L'Algérie après Bouteflika (Ed. Bayard, 2020).
  • Juifs, musulmans : chronique d'une rupture (Ed. L'Esprit du temps, 2018).
  • Les mémoires dangereuses : de l'Algérie coloniale à la France d'aujourd'hui - Le transfert d'une mémoire : de l'Algérie française au racisme anti-arabe. Benjamin Stora, avec Alexis Jenni (Ed. Albin Michel, 2015).
  • Voyages en postcolonies (Ed. Stock 2013).
  • Thèse d’Etat de Benjamin Stora, en 1991 à l’université Paris –Créteil publiée sous le titre Les Algériens en France. Une histoire politique. 1922-1962, (Ed Hachette, poche, 2008).
  • Trois exils, Juifs d’Algérie (Ed. Stock, 2006).
  • Messali Hadj (Ed Le Sycomore, 1982, Hachette, 2004).
  • Imaginaires de guerre (Ed La Découverte, 1997, poche, 2004).
  • La dernière génération d’octobre (Ed. Stock,2003).
  • Le transfert d’une mémoire (La Découverte, 1999).
  • Ferhat Abbas de Benjamin Stora et Zakia Daoud (Denoël, 1994, , Ed Casbah, Alger, 1998).
  • Appelés en guerre d’Algérie (Gallimard, 1997)
  • Dictionnaire des livres de la guerre d’Algérie (Ed L’Harmattan, 1995).
  • La gangrène et l’oubli, (Ed La Découverte, 1991, poche, 2004).

Documentaires

Algérie, notre histoire de Benjamin Stora et Jean-Michel Meurice, ARTE, (2012).

Guerre d'Algérie : la déchirure 1954 -1962 de Benjamin Stora et Gabriel Le Bomin Nilaya productions (2012).

L’indépendance aux deux visages de Benjamin Stora et Jean-Michel Meurice, La 5, (2002).

Les années algériennes de Benjamin Stora, Philippe Alfonsi, Bernard Favre et Patrick Pesnot. Coproduction : Ina/France 2 - Nouvel Observateur (1991).

Intervenants
  • Historien, membre du conseil d'administration de l'Office français de l'immigration et de l'intégration, et ancien président du conseil d'orientation de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration.
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......