LE DIRECT
 Boris Cyrulnik chez lui à la Seyne-sur-Mer
Épisode 4 :

"Je suis un soigneur"

30 min
À retrouver dans l'émission

Boris Cyrulnik s’engage dans la recherche en psychiatrie avec l’envie de mener des recherches originales combinant plusieurs approches. Il s’attache avec d’autres chercheurs à faire entrer la psychiatrie dans la culture.

Boris Cyrulnik chez lui à la Seyne-sur-Mer, le 19  décembre 2008
Boris Cyrulnik chez lui à la Seyne-sur-Mer, le 19 décembre 2008 Crédits : Michel Gangne - AFP

Dans les années 1970, Boris Cyrulnik surprend ses pairs en abordant les questions de la psychiatrie au prisme de l’éthologie. C’est par l’étude de certains comportements animaux qu’il parvient à comprendre et présenter sous un jour nouveau certains comportements humains.

Je ne fais pas de distinction entre éthologie animale et humaine, il n’y a qu’une éthologie des êtres vivants. Chaque être vivant perçoit son monde. 

Quand on tentait de faire des raisonnements d’éthologie humaine en 1965-1970, on nous regardait comme si c’était absurde. 

Cette approche novatrice va quelque peu à l’encontre des pratiques qui animent alors le monde de la psychiatrie, un monde fait de chapelles qui s’affrontent dans des batailles intellectuelles intenses.

Une théorie qui se prétend totalement explicative est une théorie totalitaire. 

La théorie des interactions précoces, l’importance de l’environnement affectif sur le comportement dans les premières années, est alors au cœur de ses travaux théoriques. Des travaux qui bien vite vont rencontrer un succès auprès d’un public plus large que celui des spécialistes.

Mes publications sont des publications grand public, volontairement. 

Il fallait entrer dans la culture pour banaliser et expliquer la maladie mentale. 

Faire entrer la psychiatrie dans la culture en banalisant la maladie mentale et en apportant des explications à un public aussi large que possible, tel est le combat de Boris Cyrulnik qui continue par ailleurs d’innover dans sa pratique de la psychiatrie.

Partir en bateau avec des personnes atteintes de schizophrénie a été une expérience bouleversante. 

Une série d'entretiens produite par Antoine Beauchamp, réalisée par Luc-Jean Reynaud. Prise de son : Yann Fressy. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

Pour aller plus loin

Bibliographie sélective

Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......