LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Claude Lorius pour le film "La Glace et Le Ciel" lors du 68ème Festival de Cannes le 23 mai 2015.
Claude Lorius pour le film "La Glace et Le Ciel" lors du 68ème Festival de Cannes le 23 mai 2015. Crédits : Pascal Le Segretain/WireImage - Getty
Claude Lorius pour le film "La Glace et Le Ciel" lors du 68ème Festival de Cannes le 23 mai 2015.
Claude Lorius pour le film "La Glace et Le Ciel" lors du 68ème Festival de Cannes le 23 mai 2015.
Claude Lorius pour le film "La Glace et Le Ciel" lors du 68ème Festival de Cannes le 23 mai 2015. Crédits : Pascal Le Segretain/WireImage - Getty
Série

Claude Lorius, aux origines de la climatologie

5 ÉPISODES (5 DISPONIBLES)
Rencontre avec un découvreur des mondes polaires, Claude Lorius, pour cette série d’"A voix nue" : un homme au tropisme soutenu pour les hautes latitudes, le désert des glaces, le royaume des terribles pétrels, des neiges et des admirables manchots empereurs.
À retrouver dans l'émission
Tous les Épisodes
28 min
LE 05/03/2012

Première partie d'"A voix nue" avec Claude Lorius, acteur majeur de la science du climat au 20ème siècle. Il se souvient de sa première expédition en Terre...

28 min
LE 06/03/2012

Deuxième temps avec Claude Lorius, spécialiste de la glaciologie, qui raconte sa deuxième expédition scientifique en Terre Victoria en 1957 et la découverte...

28 min
LE 07/03/2012

Dans ce troisième entretien, Claude Lorius raconte la collaboration scientifique en pleine Guerre froide sur la station de Vostok, où ils ont pu confirmer...

28 min
LE 08/03/2012

Quatrième temps avec Claude Lorius qui revient sur l'importance dans le monde scientifique de la publication de ses recherches en 1987 : pour la première...

29 min
LE 09/03/2012

Cinquième et dernier entretien avec Claude Lorius qui soulève la question du rôle de l'homme sur le climat. Il aborde le sujet de l'anthropocène et déplore...

À propos de la série

Rencontre avec un découvreur des mondes polaires, Claude Lorius, pour cette série d’"A voix nue" : un homme au tropisme soutenu pour les hautes latitudes, le désert des glaces, le royaume des terribles pétrels, des neiges et des admirables manchots empereurs.

Dans l’exacte ligne des découvreurs des mondes polaires, à l’instar de Charcot, de Paul-Emile Victor, l’histoire a déjà retenu Claude Lorius. Tout commence pour lui en 1955. Là, jeune diplômé d’études supérieures de physique, il répond à une petite annonce pas très explicite : "Recherche jeunes étudiants pour participer aux campagnes organisées pour l’Année Géophysique Internationale". Voilà comment débute la carrière de Claude Lorius pour une science qui vient de faire son apparition dans les années 50 : la glaciologie. En 40 ans, Claude Lorius partira 22 fois en expéditions, ce qui totalise six ans de campagnes sur le terrain! Voici quelques moments clé de ses périples scientifiques :

  • 1957 : Claude Lorius hiverne à la station Charcot, en Antarctique. Il y restera un an dans l’isolement avec deux autres compagnons.
  • 1959 : il participe à un raid d’exploration mené par les Américains. Pendant près de 100 jours, il parcourt quelques 1400 km dans un voyage qui s’achève par la découverte d’une chaîne de montagne.
  • 1965 : Claude Lorius est chef de l’expédition en Terre Adélie. Là, les glaçons d’un forage côtier fondant dans un verre de whisky lui donnent l’idée d’analyser les bulles d’air emprisonnées dans la glace, afin d'obtenir peut-être la composition de l’atmosphère du passé. Il faudra des années pour justifier cette intuition.
  • 1984 : c’est l’expédition mythique à Vostok, le pôle de froid de la Terre où l’on a mesuré jusqu’à - 89°C. Un forage d’une profondeur de 2200 mètres va ainsi permettre de reconstruire le climat terrestre et la composition de l’atmosphère sur une période de 150 000 ans. En découle alors une affirmation révolutionnaire : à travers le taux de CO2 prisonnier dans les glaces, Claude Lorius déduit que "la planète devrait sensiblement se réchauffer au cours du XXIe siècle, au risque d’affecter les ressources en eau, l’agriculture, la santé, la biodiversité et, d’une façon générale, les conditions de vie des humains. .." Première reconnaissance du réchauffement climatique couramment admis aujourd’hui.

Par Stéphane Deligeorges, avec la collaboration de Claire Poinsignon. Réalisation : Anne Sécheret. Prise de son : Chantal Nouvelot.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......