LE DIRECT
Portrait de l'écrivain Erri de Luca, dans sa maison près de Rome
Épisode 4 :

« Ouvrir sa bouche pour le muet »

30 min
À retrouver dans l'émission

Dans ce quatrième épisode, Erri De Lucca nous parle de son voyage en Bosnie en pleine guerre des Balkans. Pour lui, c'est le retour de la guerre en Europe. L'écriture sera alors une façon de se retrancher, de s'isoler et surtout de retrouver la liberté... en racontant une histoire.

Portrait de l'écrivain Erri de Luca
Portrait de l'écrivain Erri de Luca Crédits : Eric Vandeville / Gamma-Rapho - Getty

Erri De Luca est napolitain, profondément, viscéralement. C’est cette ville qui l’a construit, qu’il aime et abhorre en même temps. Cette ville qu’il a fuie à 18 ans, laissant tout derrière lui. Engagé politiquement durant de nombreuses années, ouvrier en Italie, en France et en Afrique, écrivain, traducteur de la Bible, amoureux des mots et des langues, alpiniste chevronné et d’une curiosité insatiable, les multiples facettes d’Erri De Luca tendent vers le même but : être au monde avec humanité, éprouver cette chose dangereuse, fragile et solitaire qu’est la liberté.

L’écriture est la possibilité de liberté. La liberté n’est pas un catalogue de droits à jouir, c’est le vide devant soi : c’est le désert, c’est le vide devant les Hébreux qui franchissent la mer rouge et qui se referme à clé. Et ils se retrouvent à devoir inventer chaque jour de l’exil. La liberté peut devenir terrible, insupportable, épouvantable. On peut se désespérer de la liberté. Maintes fois, les Hébreux ont voulu revenir en Egypte, mais ils ne peuvent pas. Ils doivent aller de l’avant. La liberté c’est ça : ne pas pouvoir revenir sur ses pas. Erri De Luca

Ecrire pour donner la parole à ceux qui ne l’ont pas, tel est le rôle de l’écrivain pour Erri De Luca. Tous ses textes explorent les mutations et les obstacles auxquels sont confrontés les êtres, ceux qui les entravent. L’écriture est le lieu de la liberté.

Série d'émissions proposée par Delphine Japhet. Réalisation : Christine Diger. Attachée d'émission : Daphné Abgrall. Prise de son : Arthur Gerbault. Avec la collaboration d'Iseult Sicard. 

Pour en savoir plus 

Première diffusion le 15 septembre 2016.

Bibliographie

Pas ici, pas maintenant, Non ora, non qui

Pas ici, pas maintenant, Non ora, non quiErri De LucaGallimard, « Folio bilingue », 2010

Intervenants
  • Romancier, poète, dramaturge et traducteur italien.
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......