LE DIRECT
 Portrait de Fabienne Verdier, à Paris, en 2015
Épisode 2 :

Le vieux maître Huang, la peinture et l’art du trait

29 min
À retrouver dans l'émission

Fabienne Verdier part pour la Chine grâce à Dominique Baudis, maire de Toulouse qui lui a accordé une bourse. Elle passe dix ans à partir de 1982 à se former à l'art du trait, dans la ville de Chongqing.

Fabienne Verdier, cours privé avec Maître Huang, en 1984, à Chongqing (Chine)
Fabienne Verdier, cours privé avec Maître Huang, en 1984, à Chongqing (Chine) Crédits : Archives personnelles Fabienne Verdier

Fabienne Verdier, socquettes blanches et jupe bleue, s’installe à l’école des Beaux-Arts de Chongqing. Traitée comme une étrangère de marque, elle vit très seule, sans contact avec les autres élèves.

Je suis bien accueillie par les autorités de cette école d'art mais très vite isolée, avec interdiction d'avoir des relations avec le milieu étudiant. (...) Ma chambre d'études était dans un bureau du parti, sous haute surveillance, avec des barreaux aux fenêtres.

Elle apprend le dialecte du Sichuan, la culture chinoise, et surtout à peindre le pinceau à la verticale et non sur un chevalet, ce qui lui fait découvrir des techniques nouvelles et notamment l’écoulement de l’encre. 

J'étais fascinée par cette possible écriture d'une expression plus vitaliste par l'écoulement de l'encre. (...) C'est le vieux Huang qui m'a poussée à cultiver cet art de la calligraphie.

Fabienne Verdier en compagnie des Yi dans les années 80 en Chine
Fabienne Verdier en compagnie des Yi dans les années 80 en Chine Crédits : Archives personnelles Fabienne Verdier

Le livre de Shitao « Propos sur la peinture du moine citrouille amère », l’accompagne durant toute cette période où elle réussit à devenir l’élève du vieux Maître Huang qui lui apprend notamment l’art de peindre dans l’énergie spontanée.

Le vieux Huang m'a dit : "Je vois qu'il serait bon de te transmettre nos connaissances mais sache que ça va être long et difficile. Je veux bien prendre ce risque et demander des autorisations officielles mais il te faudra accepter de me suivre pendant ces dix années ou je préfère ne pas me lancer".

Une série produite par Jérôme Clément, réalisée par Christine Robert. Prise de son : Christophe Goudin. Attachée de production : Daphné Abgrall. Coordination : Sandrine Treiner.

L’UN Hommage posthume à Maître Huang, 2007 Acrylique et technique mixte sur toile 183 x 366 cm
L’UN Hommage posthume à Maître Huang, 2007 Acrylique et technique mixte sur toile 183 x 366 cm Crédits : ADAGP Paris 2019

Pour aller plus loin

Bibliographie sélective

  • Fabienne Verdier, sur les terres de Cézanne,  dir. Alexandre Vanautgaerden (Milan, 5 Continents, 2019). 
  • Fabienne Verdier, Entretien avec Charles Juliet (Paris, Albin Michel, 2007).
  • Fabienne Verdier, Passagère du silence,  dix ans d’initiation en Chine (Paris, Albin Michel, 2003). 
  • Fabienne Verdier, L’Unique Trait de pinceau (Paris, Albin Michel, 2001). 
  • François Cheng et Fabienne Verdier, Quand les pierres font signe (Paris, Voix d’encre, 1997).

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......