LE DIRECT
Françoise Vergès en 2016 à Nantes, à une table-ronde sur la "Traite, esclavage et racisme : quelles conséquences aujourd'hui ? Quels combats ?"
Épisode 4 :

Autant en emportent les femmes

31 min
À retrouver dans l'émission

Françoise Vergès, politologue, a le goût du décentrement, des disciplines croisées. Son cheminement revisite les récits nationaux et met à jour les archives de l’esclavage et du colonialisme, la fabrique de l’empire par celle du consentement.

Françoise Vergès en 2016 à Nantes, à une table-ronde sur la "Traite, esclavage et racisme : quelles conséquences aujourd'hui ? Quels combats ?"
Françoise Vergès en 2016 à Nantes, à une table-ronde sur la "Traite, esclavage et racisme : quelles conséquences aujourd'hui ? Quels combats ?" Crédits : Llann Wé / Wikimedia

Silences, récits raturés, il faut toute la pugnacité et la persévérance d’une chercheuse de l’acabit de Françoise Vergès pour que l’histoire des subalternes remonte à la surface et redéfinisse les conditions d’existence des femmes des territoires d’Outre-Mer mais aussi et en rebond des femmes vivant en France. 

Si la liberté des femmes ne peut pas être déclinée - de la même manière partout, elle ne peut être confondue avec une norme homogène. Sur certains territoires, le passé esclavagiste et colonial a introduit des pratiques différentes vis-à-vis des femmes. Ainsi Françoise Vergès met-elle au jour une archive évincée, un scandale sanitaire à l’ile de la Réunion. 

Au début des années 70, l’avortement et des stérilisations massives sont pratiqués à la Réunion alors qu’en France, l’avortement demeure interdit et que les contraceptifs sont rarement prescrits. Outre ce traitement différentiel vis-à-vis des femmes noires et racisées, Françoise Vergès interroge l’indifférence des mouvements féministes français vis-à-vis des femmes réunionnaises alors que la presse fait largement écho de ce scandale sanitaire… Tout le monde en parle, mais personne ne s’en empare… 

Éminente chercheuse en Sciences Politique, formée à Berkeley, elle enseigne en Angleterre, en  France et aussi sur le continent africain. Titulaire de la Chaire Global South à la Fondation des sciences de l'homme, les enquêtes de Françoise Vergès sont transdisciplinaires et retendent le métier à tisser des histoires interrompues afin qu’une histoire commune puisse se partager. 

LIENS

Sa notice biographique sur le site de la Maison des sciences de l’homme.

Conférence de Françoise Vergès : Le ventre des femmes. Analyse d’une gestion par le patriarcat d’Etat et le capitalisme, lors d’un colloque du CRESPPA Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris. Vidéo en ligne sur CanalU.

Rapport de la mission sur La Mémoire des expositions ethnographiques et coloniales (novembre 2011) ; mission pilotée par Françoise Vergès pour le Comité pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage.

Les pratiques d’esclavage contemporain s’inscrivent-elles dans la continuité de l’esclavage colonial ou la comparaison est-elle impossible ? Article de Françoise Vergès publié le 3 juillet 2012 sur le site esclavagemoderne.org.

Je suis ineffaçable : Court-métrage d’Apolline Clément (diplômée des Beaux-Arts de Bourges) inspiré par une conférence de Françoise Vergès à propos de ses livres : La mémoire enchaînée et Le ventre des femmes

Intervenants
L'équipe
Coordination

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......