LE DIRECT
Françoise Vergès en 2016 à Nantes, à une table-ronde sur la "Traite, esclavage et racisme : quelles conséquences aujourd'hui ? Quels combats ?"
Épisode 5 :

Essaimer une politique du vivant

31 min
À retrouver dans l'émission

Françoise Vergès, politologue, a le goût du décentrement, des disciplines croisées. Son cheminement revisite les récits nationaux et met à jour les archives de l’esclavage et du colonialisme, la fabrique de l’empire par celle du consentement.

Françoise Vergès en 2016 à Nantes, à une table-ronde sur la "Traite, esclavage et racisme : quelles conséquences aujourd'hui ? Quels combats ?"
Françoise Vergès en 2016 à Nantes, à une table-ronde sur la "Traite, esclavage et racisme : quelles conséquences aujourd'hui ? Quels combats ?" Crédits : Llann Wé / Wikimedia

Témoin averti de la circulation des mondes, des consciences diasporiques, des entrelacements culturels, Françoise Verges est une chercheuse en itinérance. Elle traverse les frontières et recompose les collisions douloureuses, rend possible des rencontres inattendues car  "des bocages" "au marronnage" les pratiques de résistance s’essaiment…

Aujourd’hui Françoise Vergès interroge la fabrique d’êtres jetables. Cette condition s’actualise aujourd’hui en Méditerranée, aux confins des déserts et à nos frontières où viennent échouer des vies qui ne comptent pas.  Penser une politique du vivant c’est aussi réparer les êtres, panser le monde et soi-même. Inspirée, tant par l’écologie que le féminisme, Françoise Vergès est aussi la femme d’un jardin, d’une école alternative, et de proche en proche d’une nouvelle manière de penser ce qui nous est commun. Sa vie en témoigne tous les jours. Et l’âge ne lui fait pas peur, car s’il est un impensé de la plupart des combats de libération, il est au centre de l’attention d’une féministe en avance sur sa condition : vivre au présent, la conscience aux aguets, bien vivante sur ses deux jambes.

Éminente chercheuse en Sciences Politique, formée à Berkeley, elle enseigne en Angleterre, en  France et aussi sur le continent africain. Titulaire de la Chaire Global South à la Fondation des sciences de l'homme, les enquêtes de Françoise Vergès sont transdisciplinaires et retendent le métier à tisser des histoires interrompues afin qu’une histoire commune puisse se partager. 

Liens

Sa notice biographique sur le site de la Maison des sciences de l’homme.

Conférence de Françoise Vergès : Le ventre des femmes. Analyse d’une gestion par le patriarcat d’Etat et le capitalisme, lors d’un colloque du CRESPPA Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris. Vidéo en ligne sur Canal-U.

Rapport de la mission sur La Mémoire des expositions ethnographiques et coloniales (novembre 2011) ; mission pilotée par Françoise Vergès pour le Comité pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage.

Les pratiques d’esclavage contemporain s’inscrivent-elles dans la continuité de l’esclavage colonial ou la comparaison est-elle impossible ? Article de Françoise Vergès publié le 3 juillet 2012 sur le site esclavagemoderne.org.

Je suis ineffaçable : Court-métrage d’Apolline Clément (diplômée des Beaux-Arts de Bourges) inspiré par une conférence de Françoise Vergès à propos de ses livres : La mémoire enchaînée et Le ventre des femmes.

Intervenants
L'équipe
Coordination
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......