LE DIRECT
Gilles Jacob à l'époque où il dirigeait le Festival de Cannes.
Épisode 1 :

"J'ai toujours oscillé entre le cinéma et la littérature"

29 min
À retrouver dans l'émission

Délégué Général et Président du Festival de Cannes pendant quatre décennies, Gilles Jacob a été le témoin privilégié de tout ce qui fait "[la] grande aventure [du festival], ses coulisses, ses mythes inaccessibles".

Gilles Jacob à l'époque où il dirigeait le Festival de Cannes.
Gilles Jacob à l'époque où il dirigeait le Festival de Cannes. Crédits : Christophe d'Yvoire - Getty

Contexte historique et familial, enfance, premiers émois esthétiques, tout ce qui a posé les jalons d’une existence riche en expériences et en péripéties : pour la première fois, Gilles Jacob nous invite à le suivre et nous dévoile les événements qui ont marqué son parcours et façonné ce qu'on peut appeler un destin.

Dans ce premier entretien, Gilles Jacob, né en 1930, raconte sa petite enfance né d'un mariage arrangé, puis les années de guerre alors que sa famille s'était installée à Nice. Jusqu'en 1942, Gilles Jacob ne se souvient pas avoir trop souffert de cette période mais lorsque la Gestapo arrive, le destin familial bascule. En regardant en arrière, il se dit avoir été "épargné", "sauvé à deux reprises" et caché en Isère chez des séminaristes. De cette expérience tragique, il dit avoir gardé en lui un certain "relativisme".

Il a découvert le cinéma en 1938 à Paris en bas des Champs-Elysées, emmené par une gouvernante. A Nice, il allait voir tous les films possibles, c'était l'expérience du cinéma qui l'attirait pas un genre de films en particulier. Puis, pendant un an, alors qu'il était élève à Louis Le Grand, il raconte avoir arrêté d'aller voir des films pour consacrer tout son temps libre à lire.

A la fin de ma vie, quand je vais quitter Cannes. Je vais basculer vers la littérature. Et toute la fin de ma vie, je me suis demandé si je n'avais pas complètement manqué mon affaire et si en réalité, mon destin n'était pas la littérature. J'ai toujours oscillé entre le cinéma et la littérature, le cinéma ayant pris trente ans de ma vie professionnelle.

Par un concours de circonstances, cet amoureux de la littérature, se retrouve à travailler dans l'entreprise familiale d'instruments de pesage et abandonne de facto ses études de Lettres qui devaient le préparer à entrer à L’École Normale Supérieure.

Liens

Biographie et filmographie sur allocine.fr.

Le blog de Gilles Jacob sur le site du Huffington Post.

Les années Gilles Jacob ont passé comme un rêve : retour avec Ecran Noir sur les plus beaux moments de ses années à la tête du Festival de Cannes.

A propos de son Dictionnaire amoureux du festival de Cannes, dans les Inrocks. 

Intervenants
  • ancien président du Festival de Cannes, critique de cinéma, essayiste
L'équipe
Production
Coordination
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......