LE DIRECT
Gilles Jacob au Festival de Cannes 2014
Épisode 2 :

"La qualité ne suffit pas, il faut faire des découvertes : c'est ça aussi un Festival"

30 min
À retrouver dans l'émission

Comment la vie de Gilles Jacob commence à prendre forme et à le conduire par des chemins sinueux à la rencontre de son destin : du monde de l’industrie et de la critique cinématographique à la tête du Festival le plus prestigieux de la planète.

Gilles Jacob au Festival de Cannes 2014
Gilles Jacob au Festival de Cannes 2014 Crédits : Valery Hache - AFP

A partir de 1950 et pendant 22 ans, Gilles Jacob travaille dans une grande entreprise industrielle, "ça a été une période heureuse", mais il se disait bien que quelque chose lui manquait, "je ne comprenais pas quoi", confie-t-il. "Je n'étais pas bien parce qu'il me manquait quelque chose. J'avais en moi une fibre artistique sans le savoir qui avait besoin de se développer." Il raconte avoir vécu longtemps avec un flacon de tranquillisants dans sa poche, au cas où il en aurait besoin, car la guérison complète de sa dépression a pris du temps.

En 1964, à 34 ans, il décide alors de renouer avec le cinéma en écrivant un livre Le cinéma moderne, livre qui lui ouvre les portes et lui permet de travailler pour une revue de cinéma. Il a ainsi mené de front ses deux carrières : industriel et critique de cinéma. Il se souvient du Festival de Cannes de 1968 et en raconte des anecdotes, "ça a été une cacophonie énorme" et "le Festival s'est arrêté". La Quinzaine des réalisateurs a été créée l'année suivante car "la sélection était considérée à l'époque comme un peu académique" et il en donne la raison : c'était les pays qui choisissaient les films présentés et non pas les organisateurs du Festival. Il a fallu attendre 1972 pour que les choses changent.

En 1976, Gilles Jacob entre au sein du bureau de l’administration du Festival avec comme feuille de route de découvrir de nouveaux cinéastes et des nouvelles tendances. "C'était une atmosphère très curieuse, une atmosphère secrète, ombreuse, silencieuse", se souvient-il lors de son arrivée.

Vint enfin, en 1978, sa nomination en tant que délégué général au gré des changements des ministres de la Culture. C'est sur une proposition de Michel d'Ornano qu'il obtient finalement le poste.

C'est assez compliqué d'entrer à Cannes, c'est aussi compliqué d'en sortir, parce que une fois que vous y êtes, à moins de faire des fautes graves... si ça va à peu près, vous y restez. Mais pour y entrer, il faut montrer patte blanche. J'avais montré patte blanche.

Liens

Biographie et filmographie sur allocine.fr.

Le blog de Gilles Jacob sur le site du Huffington Post.

Les années Gilles Jacob ont passé comme un rêve : retour avec Ecran Noir sur les plus beaux moments de ses années à la tête du Festival de Cannes.

A propos de son Dictionnaire amoureux du festival de Cannes, dans les Inrocks. 

Intervenants
  • ancien président du Festival de Cannes, critique de cinéma, essayiste
L'équipe
Production
Coordination
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......