LE DIRECT
 Claire Bretécher
Épisode 3 :

De la grande ville aux dysfonctionnements écologiques

25 min
À retrouver dans l'émission

Claire Bretécher disait avoir besoin d'être au sein d'une grande ville, condition à sa stimulation. Elle évoque Montmartre, son quartier, qu'elle a connu dès 1967. Claire Bretécher affirmait ne pas souhaiter faire d'album sur les grands problèmes sociétaux ou écologiques de la fin du siècle.

La dessinatrice Claire Bretécher
La dessinatrice Claire Bretécher Crédits : Li Erben/Sygma - Getty

Claire Bretécher disait avoir besoin d'être au sein d'une grande ville, condition à sa stimulation. Elle évoquait Montmartre, son quartier, qu'elle a connu dès 1967. Elle réfutait le terme de peinture pour ses portraits, même si elle aimait la peinture, et notamment Lucian Freud. Elle s'attardait sur les courants de peinture réalistes, narratifs et descriptifs qu'elle aimait et ceux plus abstraits qu'elle n'aimait pas. La dessinatrice peignait des portraits de gens qui l'entouraient. Elle évoquait le retour à l'image réaliste comme un besoin de renouveau. Il était aussi question de ses goûts musicaux, de ses choix de lectures, du zapping culturel dû à la saturation et aux sollicitations. Elle confiait ne surtout pas vouloir de téléphone portable, pour éviter d'être tout le temps joignable. Claire Bretécher affirmait ne pas souhaiter faire d'album sur les grands problèmes sociétaux ou écologiques de la fin du siècle.

Une série d'entretiens produite par Claude Kiejman, réalisée par Nicole Salerne.

Rediffusion du 12 mars 1996.

Bibliographie

Portraits sentimentaux, Claire Bretécher, éditions de La Martinière.

Intervenants
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......