LE DIRECT
Hubert Védrine
Épisode 5 :

L’homme qui parle à l’oreille des présidents

28 min
À retrouver dans l'émission

Hubert Védrine n’est plus aux affaires, mais il conserve une influence dans la politique étrangère française et souffle à l’oreille des présidents, de droite comme de gauche.

Hubert Védrine en 2013.
Hubert Védrine en 2013. Crédits : Courtesy Thibaut de Corday

Après avoir passé dix-neuf au cœur du pouvoir, à l’Elysée et au ministère des Affaires étrangères, Hubert Védrine a gardé sa passion, celle de la diplomatie, intacte. Incapable de " raccrocher ", il garde une grande influence sur la politique étrangère française et divulgue ses conseils à tous les présidents quand ils s’installent à l’Elysée. Nicolas Sarkozy lui a proposé d’être son ministre des Affaires étrangères. François Hollande lui a demandé d’écrire un rapport sur l’OTAN et sur proposition d'Emmanuel Macron, il fait partie en 2020, d'un groupe de personnalités internationales, chargé de réfléchir à l'avenir de l'OTAN. Sa grande expérience, sa liberté de ton, sa capacité à penser " out of the box ", en dehors des cadres, en font un interlocuteur apprécié du pouvoir, surtout sur certains sujets comme le rapprochement avec la Russie.

Hubert Védrine et Henry Kissinger à l'occasion d'une réunion sur le désarmement nucléaire en 2008
Hubert Védrine et Henry Kissinger à l'occasion d'une réunion sur le désarmement nucléaire en 2008 Crédits : Archives personnelles Hubert Védrine

Je préfère dire que je combats l'" irreal politik " qui nous a amené dans beaucoup d'impasses dont j'espère encore que la France se sortira mieux.

Son but, aujourd’hui, alors qu’il préside l’Institut François Mitterrand et dirige Hubert Védrine Conseil, un cabinet de conseil géostratégique, est " d’entretenir la flamme du gaullo-mitterrandisme ". Lui qui aime passionnément la France se dit heureux de transmettre ce qu’il a appris. Il aimerait surtout que la France cesse d’être un " pays chimérique " et qu’elle devienne plus réaliste. C’est, dit-il, l’idée qui le guide dans ses actions quotidiennes. Est-il encore de gauche ? Est-il passé à droite ? Il se sent avant tout " totalement libre ". Est-il macroniste ? En grande partie sans doute. " Je l’aime bien " affirme Hubert Védrine, " même quand il dit des choses insolites ". 

Hubert Védrine et Kamel Daoud en 2018, à Oran (Algérie)
Hubert Védrine et Kamel Daoud en 2018, à Oran (Algérie) Crédits : Archives personnelles Hubert Védrine

Une série d'entretiens produite par Isabelle Lasserre, réalisée par Julie Beressi. Prise de son : Sandrine Mallon. Attachée de production : Daphné Abgrall. 

Bibliographie sélective

Pour aller plus loin

Intervenants
  • diplomate, ancien ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Jospin et ancien secrétaire général de la présidence de la République sous François Mitterrand
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......