LE DIRECT
Portrait du publicitaire Jacques Séguéla
Épisode 3 :

Consommation et communication

27 min
À retrouver dans l'émission

Jacques Séguéla raconte sa jeunesse, comment il a échappé à la province et à la pharmacie que son père avait prévu de lui acheter une fois son diplôme obtenu. Il échappe aussi, de justesse, au journalisme. Il va ainsi passer de la réclame à la publicité, puis de la publicité à la communication.

 Portrait de Jacques Séguéla à Paris dans ses bureaux, dans les années 80
Portrait de Jacques Séguéla à Paris dans ses bureaux, dans les années 80 Crédits : Sophie Bassouls-Sygma - Getty

Jacques Séguéla raconte sa jeunesse, comment il a échappé à la province et à la pharmacie que son père avait prévu de lui acheter une fois son diplôme obtenu. Il échappe aussi, de justesse, au journalisme. Il va ainsi passer de la réclame à la publicité, puis de la publicité à la communication. Ce qui l’anime, c’est la force du rêve – il veut faire rêver.

Je n'aurais pas été un bon journaliste car je ne suis pas un homme des faits, je suis un homme des rêves.

C'est Prévert qui m'a fait faire ma première pub et qui m'a donné après Lazareff ce goût de la créativité.

Il crée sa première agence en osant détourner une photo du président Pompidou pour vanter une marque de moteur. C’est un quitte ou double. De succès en succès, il devient le publicitaire le plus représentatif d’une société en pleine ivresse. Sa formation de pharmacien le sert : il invente à sa manière la publicité médicale avant qu’elle ne soit strictement réglementée. Il convainc les artistes les plus extravagants, tel Salvador Dali, à travailler avec lui. Les années 1970-1980 voient déferler une frénésie de consommation qui alimente une créativité sans précédent : Séguéla en devient l’incarnation, enchaînant les campagnes qui vont marquer l’époque.

80% des marques que l'on consomme aujourd’hui vont mourir à la fin du siècle. (...) Notre métier c'est d'être les gardes du temps. Nous, les publicitaires créons l'immortalité. 

Une série produite par Christine Ockrent. Réalisation : François Caunac et Mydia Portis-Guérin. Prise de son : Arthur Dumond et Fabien Gosset. Attachée de production : Daphné Abgrall.

Bibliographie

Aventure

  • La Terre en rond, Flammarion, 1970. 

Publicité

  • Ne dites pas à ma mère que je suis dans la publicité, elle me croit pianiste dans un bordel, Flammarion, 1979.
  • Hollywood lave plus blanc, Flammarion, 1982.
  • L’argent n’a pas d’idée, seules les idées font de l’argent, Seuil, 1983. 
  • Fils de Pub, Flammarion, 1984.
  • C’est gai, la pub ! Hoëbeke, 1990.
  • Pub Story, Hoëbeke, 1994.
  • 80 ans de publicité Citroën et toujours 20 ans, Hoëbeke, 1999.
  • Tous ego, Jean-Claude Gawsewtich, 2005.
  • Coups de pub, Pygmalion, 2015.
  • Charles Havas, Hoëbeke, 2015.

Essais

  • Demain il sera trop star, Flammarion, 1988.
  • Le futur a de l’avenir, Ramsay, 1996.
  • Sœur Courage, Presses de la Renaissance, 2006.
  • Autobiographie non autorisée, Plon, 2009.
  • Génération QE Pearson, 2009.
  • Merde à la déprime, Jean-Claude Gawsewtich, 2013.
  • Contre nos peurs changeons d’intelligence, Albin Michel, 2017.
  • Vote au-dessus d’un nid de cocos, Flammarion, 1992.
  • La Parole de Dieu, Albin Michel, 1995.
  • Le Vertige des urnes, Flammarion, 2000.
  • La Prise de l’Élysée, Plon, 2007.
  • Le Pouvoir dans la peau, Plon, 2011.
  • Le diable s’habille en GAFA, éditions  Coup de gueule, 2018.

Étranger  

Liberté, Égalité, Publicité, Tag et Line (Brésil), 2005  Demain c’est aujourd’hui, Université d’État de Moscou (Russie), 2005 Presidente da vendere, Fausto Lupetti (Italie), 2010

Intervenants
L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......